Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRegurgitate › Deviant

Regurgitate › Deviant

27 titres - 32:07 min

  • 1/ Drowning in filth - 2/ Embrace obscenity and kiss the eruption of destruction - 3/ Seal your doom - 4/ Grotesque anoplasty - 5/ Blind fiends of chaos - 6/ Visions of sodomy - 7/ Severe necrotic manifesto - 8/ Aniihilation meets depravation - 9/ Amphigory - 10/ Screams of death your god won't hear - 11/ Reeking hellhole - 12/ Lethean sleep - 13/ Waging war on benevolence - 14/ Exterminate the virtuous - 15/ Alone in oblivion - 16/ Deviant malpractice - 17/ The ultimate enslavement - 18/ Systematic demoralization - 19/ Unfed - 20/ Manipulation reigns supreme - 21/ Charred remains - 22/ Crossed out existence - 23/ Vice and iniquity - 24/ Lobotochrist - 25/ Twisted rhymes of perversion - 26/ Depopultaion of the human race - 27/ Life falls before our feet

enregistrement

Recorded and mixed in Soundlab by Regurgitate and Mongo during two weeks in November 2002.Mastered at Tailor Mais production by Regurgitate and Peter in de Betou in January, 2003.

line up

Rikard (vocals), Urban (guitar), Jocke (drums), Glenn (bass and backing vocals).

remarques

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
grind sonique

Autant vous le dire tout de suite, je n’ai jamais été fan de Regurgitate. Leur grind du pauvre à base de cris porcins ne m’a jamais vraiment convaincu. Et bien quelle ne fut pas ma surprise à l’écoute de cette nouvelle galette !Tout d’abord, il y a l’argument du son : en effet, c’est notre ami Miezko de Nasum qui a doté le groupe d’un son exceptionnel, à la fois crade et audible, vraiment loin des précédentes productions du groupe. Ensuite, le chant. Celui qui était très irritant auparavant à laissé la place à des hurlements de déments, growl (souvent doublé par des hurlements pour un rendu vraiment surpuissant), des déchirements vocaux qui font vraiment plaisir à entendre !On à parfois l’impression que le chanteur va y laisser ses cordes vocales tellement il se donne ! Et surtout, les compos. D’une incroyable diversité, elles donnent de la pêche au disque, passant du rock’n’roll grind au death grind, au punk crust grind et tout les dérivés grind possible, à l’instar d’un Nasum (tient tient…). Bref on ne s’ennuie pas une seconde à l’écoute de ce disque surpuissant que je ne peux que conseiller à tout fans de grind et surtout à ceux qui, comme moi, ne pouvaient pas piffer le groupe. Une vraie bonne surprise et tout simplement un des meilleurs disques de grind de cette année !

note       Publiée le samedi 20 décembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Deviant".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Deviant".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Deviant".

veeckman › vendredi 19 mai 2006 - 17:33  message privé !
mouai bof...j vois pas ce qu il a de si terrible...m a vite lourdé perso..
Note donnée au disque :       
NevrOp4th › samedi 10 juillet 2004 - 17:02  message privé !
Rock N Roll Grind? lol...
Note donnée au disque :       
vargounet › samedi 20 mars 2004 - 10:55  message privé !
Alors ici cet album est diametralement différent de carnivorous erection,des titres tels que seal your doom ou encore ou grotesque anoplasty,sever necrotic (je me suis pas foulé!)recellent de trés bonnes compos!...De plus,surprise,la voix de cuvette a partiellement disparue et meme si elle fait quelques apparitions,elle s'avere trés bien sentie.Le style ressemble pas mal a du nasum notamment par la présence de urban skytt guitariste de concet de ce dernier!...meme si le style de ce groupe me lasse un peu a la longue je dois admettre que tout amateur prendra son pied comme une vieille pucelle!!
Note donnée au disque :