Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGodflesh › Cold World

Godflesh › Cold World

cd | 4 titres

  • 1 Cold world
  • 2 Nihil
  • 3 Nihil (total belief mix)
  • 4 Nihil (no belief mix)

enregistrement

Enregistré et mixé à Avalanche Studios, Birmingham, Angleterre, Sep-Oct 1991

line up

Justin K. Broadrick (guitare, chant), G.c. Green (basse)

Musiciens additionnels : Robert Hampson (guitare sur 1)

remarques

Réédité en 1995 avec le single 'Slateman'

chronique

Styles
indus
Styles personnels
industriel hybride unique

Un synthé joue une partition 'symphonique', début surprenant ; puis la guitare de Justin se lance, lourde et mélodieuse, la drum machine affiche un aspect plus martial que sur les précédents albums. La voix apparait, angélique, éthérée et immédiatement Godflesh nous transporte dans leur monde si particulier, un monde froid bien entendu. C'est certainement un des morceaux les plus mélodieux qu'ait jamais composé Godflesh, un hymne cold/indus de toute beauté. 'Nihil' quant à lui est beaucoup plus mécanique, froid et hypnotique : guitare lancinante, boucles répétitives et glaciales : un pur moment d'angoisse que le chant désincarné rend vraiment glauque. Les mix de ce même morceau reprennent cette base, triturant les nappes déjà bien tordues, (les épurants même) ce qui rend l'original presque engageant à côté de ces excursions cauchemardesques... Vous l'aurez compris 'Cold world' est la preuve que Godflesh sait s'aventurer au-delà de l'indus pur, sans pour autant se perdre. Le format court leur va très bien, et celui-là est vivement recommandé !

note       Publiée le jeudi 18 décembre 2003

partagez 'Cold World' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cold World"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cold World".

ajoutez une note sur : "Cold World"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cold World".

ajoutez un commentaire sur : "Cold World"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cold World".

Seijitsu › dimanche 8 juillet 2012 - 16:42  message privé !

Les remix chez Godflesh c'est souvent chiant mais cet ep est l'exception qui confirme la règle, puisque ses moments forts sont Nihil et ses deux versions alternatives. Et une fois que ces 3 morceaux (pas si éloignés) sont terminés, on a une soudaine envie de se les passer en boucle. C'est justement comme ça qu'on reconnait les bons albums de Godflesh, sachant qu'une grande partie de leur discographie me fait cet effet...

Note donnée au disque :       
juj › dimanche 12 février 2006 - 18:17  message privé !
rien à ajouter à la chro, qui dit tout : cette rondelle, c'est du port-salut
Note donnée au disque :