Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEinsturzende Neubauten › Strategien gegen architekturen (80-83)

Einsturzende Neubauten › Strategien gegen architekturen (80-83)

14 titres - 41:21 min

  • 1. Tanz Debil
  • 2. Schmerzen Hören
  • 3. Mikroben
  • 4. Krieg in Den Städten
  • 5. Zum Tier Machen
  • 6. Draussen ist feindlich
  • 7. Stahlversion
  • 8. Schwarz
  • 9. Negativ Nein
  • 10. Kalte Sterne
  • 11. Spaltung
  • 12. U-Haft Muzak
  • 13. Gestohlenes Band (Orf)
  • 14. Schwarz (Mutieirt)

enregistrement

no info

line up

Blixa Bargeld, F.m. Einheit, N.u. Unruh (Andrew Chudy)

remarques

chronique

Styles
indus
Styles personnels
la base

Cette première compilation du groupe (qui en sortira trois avec le même nom, et quel nom...) retrace l'histoire du trio (car au début ils n'étaient que trois) depuis sa génèse jusqu'à l'adjonction officielle d'autres membres, c'est à dire le maxi "Schwarz" et l'album à venir "Kollaps". La compilation inclut aussi des lives et des inédits. On retrouve ici ce qui a fait l'aspect inédit et hautement inspirant pour des générations de terroristes sonores, que ce soit aspiration free-jazz ou krautrock ou industriel ou que sais-je encore. Bien que tous les membres du soit plus ou moins affairés derrière des percussions métalliques (ou tout ce qui leur passe sous la main en fait...) on trouve de-ci de-là des guitares et basses souvent mixées de manière étrange ou bien détournées de leurs utilisations premières. On peut d'ailleurs voir dans la pochettes des photos intéressantes ou les sus-cités instruments juxtent de haches, ressorts métalliques, marteaux-piqueurs et autres. Evidemment le son est raide, sec, difficile, il vous traverse la tête avec la facilité d'une rape à fromage. Et on ne peut même pas se raccrocher à la voix de Bargeld qui hurle, chuchotte, psalmodie, entre en transe et contribue à l'aspect malsain et, il faut bien le dire, fort peu confortable de la musique du Neubaten. Cet album comme les autres est indispensable pour quiconque n'a pas les originaux des cassettes ultra-confidentielles distribuées à l'époque, c'est à dire à peu près tout le monde ! Je ne donnerai pas de classement dans les titres de ces premières stratégies contre l'architecture, tous sont splendides, tous vous retourneront de fond en comble, des plus rapides et brutaux au plus doux (si l'on peut dire)... Un chef d'oeuvre et de file.

note       Publiée le jeudi 4 décembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Strategien gegen architekturen (80-83)".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Strategien gegen architekturen (80-83)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Strategien gegen architekturen (80-83)".

Jacques Capelovici › samedi 13 septembre 2008 - 09:10  message privé !
Je vais essayer de ne pas faire de surenchère dans la course aux superlatifs, mais cet album est un de ceux qui m’a le plus remué. Je me rappelle encore la première écoute qui m’avait laissé pantois, vidé, lessivé, avec en prime l’impression d’avoir passé 40 minutes dans un asile d’aliénés (en liberté). Plus qu’une grosse claque, une expérience qui change en profondeur l’idée qu’on peut se faire de la musique.
Note donnée au disque :       
empreznor › mardi 24 juin 2008 - 18:48  message privé !
il me fait un effet bizarre cet aprem; j'ai envie de baisser ma note, mais je laisse comme celà, cela doit etre passager.
Note donnée au disque :       
kama › dimanche 21 octobre 2007 - 22:13  message privé !
Jme suis arreté au live d'y a 6mois, c'est quoi ce nouveau truc?
torquemada › dimanche 21 octobre 2007 - 20:43  message privé !
encore un nouveau Sunn 0))) !!!
Nokturnus › dimanche 21 octobre 2007 - 20:40  message privé !
avatar
Bah je l'ai écouté et non, aucun rapport.