Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › Steamin' with the Miles Davis quintet

Miles Davis › Steamin' with the Miles Davis quintet

6 titres - 39:55 min

  • 1/ The Surrey With the Fringe on Top (9:06)
  • 2/ Salt Peanuts (6:10)
  • 3/ Something I Dreamed Last Night (6:16)
  • 4/ Diana (7:50)
  • 5/ Well, You Needn't (6:20)
  • 6/ When I Fall in Love (4:24)

enregistrement

Van Gelder Studios, Hackensack, New Jersey, USA, 11 mai - 26 octobre 1956

line up

Paul Chambers (piano), John Coltrane (saxophone ténor), Miles Davis (trompette), Red Garland (piano), Philly Joe Jones (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

Bien qu'on ne puisse pas parler de continuité propre à cette série de quatre disques, force est de constater que du lot, avec le recul nécessaire, c'est dans doute "Relaxin'" qui se démarque le plus, même si son esthétique est, par la force des choses, similaire. Et s'il se démarquait, ce n'est pas parce qu'il se consacrait à l'adaptation de standards jazz, car le tout dernier volume dont il est question ici, "Steamin'", en fait de même, mais parce que la sélection opérée ne privilégiait pas les atmosphères brumeuses que les ballades sont à même d'évoquer. En fin de compte, peu importe l'apparence définitive qu'on leur a donné à ces sessions, le principal, c'est qu'ils sont tous là, à la fois dissemblables et identiques. De proches parents qui se mettent au diapason des échos prodigués par l'un ou l'autre de ces prédécesseurs. Ainsi, "Steamin'" peut presque faire figure de synthèse puisqu'à l'instar de "Relaxin'", aucune place n'est laissée à un répertoire original. Mais à contrario, le trois quart de son matériel fait la part belle aux envolées lyriques et enchanteresses menées de concert par la trompette et le saxophone, toujours subtilement soutenus par le piano de Red Garland. Mis à part "Salt Peanuts" et "Well You Needn't", les quatre autres titres de l'album véhiculent un parfait sentiment de nonchalance, de luxure inavouable, de pêché défendu pourtant croqué à pleine dent. "Something I Dreamed Last Night", "Diana" et "When I Fall in Love" sont irrésistibles. "Kind of Blue" n'est plus très loin - avec ce disque, c'est de plus en plus évident - et c'est avec le même quintette que Miles Davis va poursuivre sa folle aventure désormais sur Columbia, et ce pour trois longues décennies qu'on va se faire un plaisir de décortiquer ici en votre compagnie. Retenez juste qu'avec cette série de quatre disques, Miles Davis vient de mettre la barre très haut. C'est du feeling à l'état le plus brut. Ce n'est pas du jazz, dont le trompettiste en réfutait l'appartenance, mais bien une forme sophistiquée de blues.

note       Publiée le mercredi 3 décembre 2003

partagez 'Steamin' with the Miles Davis quintet' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Steamin' with the Miles Davis quintet"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Steamin' with the Miles Davis quintet".

ajoutez une note sur : "Steamin' with the Miles Davis quintet"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Steamin' with the Miles Davis quintet".

ajoutez un commentaire sur : "Steamin' with the Miles Davis quintet"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Steamin' with the Miles Davis quintet".

paysan › jeudi 17 avril 2008 - 23:39  message privé !
Progy sais tu me diriger vers des références permettant de comprendre ta disctinction entre jazz et blues sophistiqué?... je n'crois pas que le simple fait de nombreuses écoutes attentives puisse me dévoiler clairement le jeu de ce gars. J'te rmercie.
newbie › vendredi 23 décembre 2005 - 19:13  message privé !
"Un excellent moyen de débuter et d'apprécier le jazz", ce sont les paroles qui me sont venues en tête à l'écoute de cet album (et des 3 autres dans la foulée). Je trouve que cela correspond aux idées préconçues que l'on peut se faire de la musique jazz( dans mon cas), à savoir une trompette, un saxo,... sans oublier ce swing caractéristique. Cet album ainsi que ces trois petits frères transpirent le talent, débordent de mélodies, mais surtout puent le feeling à plein nez...Des techniciens au service de la musique.