Vous êtes ici › Les groupes / artistesJLouisa John-Krol › Alabaster

Louisa John-Krol › Alabaster

12 titres - 63:04 min

  • 1/The Throng on the Pier
  • 2/The Lily and the rose
  • 3/Waterwood
  • 4/Stone lake
  • 5/Me and the machine
  • 6/Light on the wall
  • 7/The seventh ingress
  • 8/Paint the wind
  • 9/How should your true love know?
  • 10/The search for lost souls ~ Midnight
  • 11/Approaching the island of Sirens
  • 12/Dancing over Acheron

enregistrement

Engineered, edited, mixed, mastered by Brett Taylor at Pilgrim Arts, Australia.

line up

Louisa John Krol (chant, récitation, bchimes, ocarina, guitare acoustique, fishnet, mandoline), Brett Taylor (chant, claviers, piano, bass, guitares classique et éléctrique, Chapman Stick, Rickenbackers, firestick, batterie, percussions, programmation), Evi Stergiou (chant, table harp),spyros Giasfakis (récitation,lyre), Nikodemos Triaridis (tympani)

remarques

chronique

Styles
musiques du monde
folk
Styles personnels
voyage

Bienvenue dans en monde où la douceur, la sérénité et les fées ont encore leur place, bienvenue dans le monde de Louisa John Krol ! L'Australienne nous emmène dans des paysages absolument enchanteurs, féeriques, laissant libre court à la rêverie et à la libération de l'esprit ! Elle nous entoure de sa voix pleine et sucrée, ce genre de voix que l'on ne se lasse pas d'entendre, qui vous caresse les oreilles et vous fait frissonner ! Une musique qui laisse la part belle aux instruments traditionnels, intégrant quelques petites touches électro assez discrètes en toile de fond. De nombreuses influences sont perceptibles, allant de la musique médiévale aux danses orientales, en passant par quelques territoires gothiques. Il s'agit également d'un album traitant des thèmes de la rencontre et de l'amitié et pourtant duquel il émane également une sorte de mélancolie. Peut-être qu'il s'agit simplement de nostalgie, car la musique de Louisa John Krol évoque les bons souvenirs de l'enfance, l'époque où l'on laissait vivre notre imaginaire, bien avant qu'il ne soit emprisonné dans le quotidien de la vie d'adulte. De plus, le packaging (mot bien trop barbare pour cette œuvre) est absolument magnifique et tout à fait dans l'esprit du disque. C'est un voyage à ne pas manquer qui nous est offert avec cet album d'une grande intensité et d'une grande beauté !

note       Publiée le lundi 17 novembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Alabaster".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Alabaster".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Alabaster".

Wotzenknecht › mercredi 27 mai 2009 - 11:38 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

c'est celui-là que j'ai ? j'arrive à le revendre nulle part...

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › mercredi 27 mai 2009 - 11:38 Envoyez un message privé àJacques Capelovici

Heavenly d'institutrice. Jolie pochette mais non, vraiment, j'accroche pas.

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › samedi 4 avril 2009 - 19:11 Envoyez un message privé àJacques Capelovici

sensualité d'oie blanche.

Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › jeudi 11 mai 2006 - 00:44 Envoyez un message privé àLes.Mondes.Gothiques
lE DERNIer a l'aIR TERRiBLe
Chris › dimanche 30 novembre 2003 - 08:52 Envoyez un message privé àChris
avatar
J'aime bien mais je trouve que ça sonne un peu trop façon Madonna par moment... Enfin bref, tout ça pour dire que dans le genre je préfère largement les trips de Loreena McKennitt...
Note donnée au disque :