Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBDavid Bowie › Coming back to Paris

David Bowie › Coming back to Paris

24 titres - 117:41 min

  • 1/ Life on Mars ? - 2/ Ashes to ashes - 3/ Survive - 4/ Breaking glass - 5/ Cactus - 6/ China girl - 7/ Slip away - 8/ Fame - 9/ I'm afraid of Americans - 10/ 5:15 the angels have gone - 11/ I've been waiting for you - 12/ Afraid - 13/ Fashion - 14/ Rebel rebel - 15/ "Heroes" - 16/ Heathen - 17/ A new carrer in a new town - 18/ Sunday - 19/ Hallo spaceboy - 20/ Everyone says 'Hi' - 21/ Let's dance - 22/ Ziggy Stardust - 23/ Be my wife - 24/ Changes

enregistrement

Enregistré live le 24 septembre 2002 au Zénith de Paris, sauf les titres 23 et 24 enregistrés live le 1er juillet 2002 à l'Olympia à Paris.

line up

David Bowie (chant, guitare, harmonica), Sterling Campbell (batterie), Gail Ann Dorsey (basse, chant, guitare), Mike Garson (claviers), Gerry Leonard (guitare), Mark Plati (guitare, basse, chant), Catherine Russell (claviers, chant, percussions), Earl Slick (guitare, chant)

chronique

Styles
rock
pop

Ce bootleg propose l'intégralité du premier des deux concerts donnés au Zénith de Paris en 2002, pour la tournée suivant la sortie de l'album "Heathen". J'ai d'ailleurs réalisé la chronique de cette soirée ici même... Le son est vraiment très bon si l'on excepte les quelques commentaires des spectateurs présents à côté du micro de l'enregistreur !! A part ça, la qualité est optimale tout comme le packaging qui contient quelques photos très sympas de la soirée. La performance du groupe est excellente, il faut dire que le line-up est à la hauteur du talent de l'anglais avec un Mike Garson et un Sterling Campbell survoltés auxquels on peut ajouter un trio de guitaristes efficaces, et qu'en plus, on sait qu'à la basse on a la fameuse Gail Ann Dorsey et que pour fignoler le tout il y a Catherine Russell aux percussions/choeurs/claviers, on ne peut que comprendre la qualité sans faille de l'interprétation de ce soir. La set-list est très intéressante, avec d'excellents nouveaux morceaux ("Slip away", "Everyone says 'Hi'", etc...), des hits dans des versions peu communes ("Let's dance", "Heroes", etc...), mais aussi des surprises ("Life on Mars ?" en guise d'intro et en duo sur les 3/4 du titre Bowie/Garson, "Breaking glass" et "A new carrer in a new town" issus de "Low", etc...). En plus, le label a décidé d'ajouter à la fin 2 titres non joués ce soir-là, mais tiré du concert à l'Olympia donné 3 mois plus tôt. Et que ça fait du bien d'entendre de tels bijoux que sont "Be my wife" et "Changes" ! En bref, un bootleg excellent qui donne un bon aperçu du cru live 2002 de Bowie !

note       Publiée le mardi 11 novembre 2003

partagez 'Coming back to Paris' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Coming back to Paris"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Coming back to Paris".

ajoutez une note sur : "Coming back to Paris"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Coming back to Paris".

ajoutez un commentaire sur : "Coming back to Paris"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Coming back to Paris".

muffinman › mardi 20 juin 2006 - 23:13  message privé !
Personnellement je ne garde pas un souvenir impérissable de ce concert. J'avais passé une bonne soirée, ok, mais sans plus. Ca avait un côté beaucoup trop policé, professionnel, sans place pour de véritables émotions. Même les sourires, les micro-discours et diverses interventions m'ont parues trop convenues. J'avais préféré le concert de 1996 lors du Outside Tour (certainement une de ses meilleures tournées) où tout coulait de source, on sentait réellement la sincérité de l'artiste. C'était la même chose en 1991 à l'Olympia, même s'il s'agissait de Tin Machine, il avait quelque chose à dire, et ça se ressentait sur scène. Mais en cette année 2002, j'avoue avoir perçu comme un genre de perte de flamme. Une routine stonienne. Et ça m'arrache la gueule de dire ça, croyez-moi. En fait, depuis que Bowie a regagné son statut d'artiste majeur (ce qui correspond à la parution du très mièvre "Hours..."), je le trouve changé. Très hautain, voire prétentieux, limite imbuvable dans ses interviews. Ce qu'il n'était jamais avant. Maintenant, c'est un peu : "je suis David Bowie et je vous emmerde". Malheureusement ça se sent dans sa musique. Ca fait 10 ans qu'il n'a plus pondu un grand album.
Note donnée au disque :