Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGorgoroth › Pentagram

Gorgoroth › Pentagram

8 titres - 29:18 min

  • 1/ Begravelsesnatt
  • 2/ Crushing the scpter (regaininga lost dominion)
  • 3/ Ritual
  • 4/ Drömmer on töd
  • 5/ Katharinas vortgang
  • 6/ Huldrelokk
  • 7/ (Under) the pagan megalith
  • 8/ Maaneskyggens slave

enregistrement

Enregistré et mixé au Grieghallen studio, début 1994. Ingénieur : Pytten. Produit par Pytten et Gorgoroth.

line up

Hat (Vocaux) ; Infernus (Guitares) ; Goat (batterie) ; Samoth (basse)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

Souvent oublié, laissé pour balbutiant dans la bouillie sonore dont il fût le premier apôtre, Gorgoroth est pourtant un des groupes les plus importants dans l’histoire de la musique black metal. «Pentagram» jette en 1994 les bases brûlantes d’un black metal atroce, jusqu’au-boutiste, une voix démente de gobelin fou furieux, un son largement dégueulasse (mais ils feront pire), nerfs à vif… les débuts d’une musique à l’extrême de l’extrême, dans la fange jusqu’au cou, hurlante et impitoyable, et qui ouvre la voie par laquelle nous arrivent aujourd’hui les folies impensables que sont Funeral Mist ou bien 1349. Saleté du son, noirceur violente des riffs, basse du diable, fureur vocale sans précédent et pilonnage fréquent à coup de batterie tueuse aux forces décuplées par des couches de guitares aussi dégueu qu’épaisses. Un album de Gorgoroth ça dure moins d’une demi-heure et ça suffit comme ça. La répétition malsaine des riffs en boucles qui font tourner la tronche jusqu’à en faire vomir, l’accumulation des guitares surviolentes en fusion perpétuelle… Gorgoroth te déverse une tonne de haine immonde à la gueule et t’as qu’à aimer ça. «Katharinas Vortgang» ou «Maaneskyggens slave», deux excellences parmi les huit du recueil, vont vous scalper l’espoir à coup de bottes dans le crâne. Tout sauf n’importe quoi, largement ouvert aux passages mid-tempo eux aussi travaillés à la machine à haine, traversé de toute part par des riffs mélodiques qui se planquent sous la merde, Gorgoroth n’a rien du groupe simpliste qu’il peut d’abord paraître. A l’opposé d’un certain romantisme qui nous laisse parfois croire que l’enfer est superbe, Gorgoroth va s’employer du début d’un mouvement à aujourd’hui encore à ne dire qu’une seule chose : le mal ne fait que mal. Et comme eux le livrent pur, ça fait vraiment TRES mal.

note       Publiée le lundi 10 novembre 2003

partagez 'Pentagram' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pentagram"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pentagram".

ajoutez une note sur : "Pentagram"

Note moyenne :        38 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pentagram".

ajoutez un commentaire sur : "Pentagram"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pentagram".

Dead26 › mardi 24 mars 2015 - 23:59  message privé !

Le black metal norvégien 90' dans toute sa splendeur et premier album de la trilogie de l'ancien Gorgoroth qui a été et qui ne sera jamais plus.... Un chef d'oeuvre absolu dont je ne peux me lasser ou chaque titre est un pur joyau de noirceur et de beauté, même les sons de cloches qu'on peut entendre entre chaque morceau sont beaux. Les mid-tempos à la old Gorgoroth et la session gratte/basse apportent vraiment beaucoup de profondeur à l'ensemble, sans parler des "trollish" vocaux de Hat démoniaques au possible, le line up parfait pour un album parfait.

Note donnée au disque :       
Killer 777 › vendredi 7 novembre 2014 - 12:57  message privé !

Même les passages lents sont réussis et lourds comme un trou noir (Ritual).

À réserver pour le dîner de Noël, effet garanti.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › mardi 4 juin 2013 - 23:13  message privé !

Ça parait générique au début, et puis le chant est un peu ridicule, mais bordel si on se penche un peu plus sérieusement dessus on se rend compte que ça envoie du bois. Ultra efficace et bourré de riffs excellents avec quelques passages de pure folie maléfique. Classique, vraiment.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › samedi 12 novembre 2011 - 02:06  message privé !

Totalement orgiaque, ce premier album. On sent qu'ils prennent leur pied à nous promettre l'enfer

Note donnée au disque :       
azrael › mercredi 23 février 2011 - 23:01  message privé !

la musique adoucit les meurtres

Note donnée au disque :