Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGong › The flying teapot (radio gnome invisible part 1)

Gong › The flying teapot (radio gnome invisible part 1)

6 titres - 37:20 min

  • 1/ Radio Gnome Invisible (5:32)
  • 2/ Flying Teapot (11:51)
  • 3/ The Pot Head Pixies (3:02)
  • 4/ The Octave Doctors and the Crystal Machine (1:51)
  • 5/ Zero the Hero and the Witch's Spell (9:37)
  • 6/ Witch's Song : I Am Your Pussy (5:08)

enregistrement

The Manor Studios, Oxford, Angleterre, 1973

line up

Daevid Allen (guitare, chant), Tim Blake (synthétiseurs, claviers), Steve Hillage (guitare), Rachid Houari (batterie), Mike Howlett (basse), Didier Malherbe (flûte, saxophones), Pierre Moerlen (batterie), Francis Moze (basse), Gilli Smyth (chant, murmure spatial), Christian Tritsch (basse, guitare)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
canterbury > space rock

Avec "The Flying Teapot", on rentre vraiment dans le vif du sujet. Et pour une fois, ce disque, qui s'inscrit dans le cadre d'une trilogie, échappera à la loi des séries. En effet, la trilogie "Radio Gnome Invisible" ne cessera de s'améliorer, au fur et à mesure de ses publications, contrairement aux suites données aux films, souvent inférieures aux premiers jets. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit ; ce premier volume n'est pas mauvais. J'ai même du mal à le déprécier comme je le devrais peut-être, justement parce qu'il est à inclure dans une série de disque que j'aime particulièrement. Pourtant, je lui préfère "Camembert Électrique". Le tout est-il encore que je puisse me montrer capable de vous expliquer pour quelles raisons... En tous points, "The Flying Teapot" répond aux canons exigés par l'esthétique planante/psyché qui est devenu leur marque de fabrique et qui inspirera bien des années plus tard un groupe comme les Ozric Tentacles. Mais peut-être est-ce ce côté un peu trop sage à mon goût qui me le rend moins immédiatement sympathique. Les plages se veulent fort longues, propices aux envolées, elles sont d'ailleurs nombreuses ("Flying Teapot" et "Zero The Hero and The Witch's Spell"), mais les transitions entre les différentes parties du morceau n'ont ni l'amorce ni l'attaque décisive qui feront de "Angel's Egg", et plus encore de "You", d'étourdissants tours de force. Bien sûr, si je suis sensé vous relater les évènements de manière chronologique, je ne peux pas encore vous parler de ce qui n'est pas encore advenu. Alors, oui, pour un premier tome, "The Flying Teapot" est plus que correct. Avec Hawkwind, voilà un groupe qui vient de créer un nouveau genre inédit : le space rock. Il n'empêche que, contrairement à "Camembert Électrique", j'ai souvent le sentiment qu'ici l'auditeur ne peut faire qu'assister au spectacle, et non pas nécessairement y prendre part.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The flying teapot (radio gnome invisible part 1)".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The flying teapot (radio gnome invisible part 1)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The flying teapot (radio gnome invisible part 1)".

Sirius › mardi 24 décembre 2013 - 00:03  message privé !

Il y a une petite erreur dans le line-up : ce n'est pas Pierre Moerlen qui tient les baguettes mais "Lawrence the alien" aka Laurie Allan, qu'on retrouve notamment sur Rock bottom.

Note donnée au disque :       
Sirius › jeudi 10 octobre 2013 - 00:26  message privé !

Ce disque n'a pas son pareil pour me coller la banane, c'est d'un optimisme béat imparable. Un sacré délire de lutins, candide, acidulé, débile, onirique.

Note donnée au disque :       
zugal21 › lundi 1 octobre 2007 - 23:46  message privé !

Petite merveille ... !!!

Note donnée au disque :       
sog › dimanche 9 novembre 2003 - 03:10  message privé !
6/6, sans grande hésitation. Pou les passages jazzy, pour les délires bruitistes, pour la maîtrise de chacun des musiciens, tous excellents mais qui ne se sentent pas obligés de faire dans la branlette prétentieuse. et surtout pour tout le plaisir que m'a déjà apporté ce disque.
Note donnée au disque :       
aur › vendredi 7 novembre 2003 - 11:28  message privé !
Les contributions d’Hillage et Blake sont plus timides que sur les 2 volumes suivants de la trilogie, la qualité de l’enregistrement est approximative ; mais Flying Teapot, est mon morceau préféré du groupe. La guitare glissando d’Allen, les voix de lutins, et le space whisper déjanté de Gilly opèrent déjà leur magie hypnotique. Je me suis souvent pris à fredonner des extraits des délirants « Radio Gnome Invisible » et « The Pot Head Pixies » : « I am you are we are crazy », « Je suis un vrai PHP, la planète Gong est ma maison, je suis partout mais en fait je ne suis pas là ! Pour me joindre, contactez Radio Gnome ! »
Note donnée au disque :