Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSAlan Silva & His Celestrial Communication Orchestra › Seasons

Alan Silva & His Celestrial Communication Orchestra › Seasons

  • 1971 - Byg, 529342-43-44 (3 vinyle)

2 titres - 153:28 min

  • 1/ Seasons part 1 (70:38)
  • 2/ Seasons part 2 (72:50)

enregistrement

Studio 104, Maison de l'O.R.T.F., Paris, France, 29 décembre 1970

line up

Ronnie Beer (saxophones ténor et soprano, flûte), Lester Bowie (trompette), Dave Burrell (piano), Kent Carter (violoncelle), Jerome Cooper (batterie, percussions), Joseph Jarman (saxophones, flûte), Robin Kenyatta (saxophone alto, flûte), Joachim Kühn (piano), Steve Lacy (saxophone soprano), Roscoe Mitchell (saxophones, flûte, hautbois), Don Moye (batterie, percussions), Alan Shorter (trompette), Alan Silva (contrebasse, violon électrique, sarangi), Bernard Vitet (trompette, cor anglais), Michel Portal (saxophone alto, clarinette), Dieter Gewissler (violon électrique), Jouk Minor (violon électrique), Irene Aebi (violoncelle, celeste), Oliver Johnson (timpani, percussions)

chronique

Styles
jazz
free jazz
Styles personnels
free jazz ensemble

"Seasons", Stereophonic Picture sous-titre le disque. Ouais, c'est exactement ça. Si "Luna Surface" vous en a mis plein la tronche pour pas un rond, vous feriez mieux de prendre dès à présent une assurance-vie ou de greffer une ceinture de sécurité à votre fauteuil si vous avez l'intention de participer à ce périple long de plus deux heures qu'est "Seasons". Puisque l'on sait que le voyage va être (très) long et sans escale, on apprécie à sa juste valeur que d'emblée Silva ait choisi d'y aller mollo, contrairement à "Luna Surface" qui vous projettait directement dans l'oeil du cyclone. Ici, le fidèle Dave Burrell lance les premières lignes mélodiques (j'ai bien dit mélodique) au piano, sur les bases duquel vont venir se greffer progressivement le violon qu'a désormais fait sien Alan Silva, une ribambelle de percussions comme le déferlement d'une pluie acide, puis les cuivres, surplombé par le son de trompette rauque de Lester Bowie. Si Archie Shepp, Anthony Braxton et Grachan Moncur III ne sont plus de l'aventure (ils l'étaient sur "Luna Surface"), leurs remplaçants n'ont rien à leur envier : l'Art Ensemble of Chicago au grand complet, Steve Lacy, Joachim Khun, Michel Portal et le méconnu et maudit Alan Shorter, frère de l'autre. En tout, vingt musiciens qui vont faire exploser les limites de l'impensable dans un long crescendo de rage et d'intensité, mais aussi brûlant de désir et de foi, que feraient bien d'écouter, une fois pour toutes, les gars de Godspeed You Black Emperor ! Et tant qu'à faire, ceux qui prennent leur pied sur l'exercice masturbatoire de Keith Tippett au sein du collectif Centipede sont priés d'en prendre aussi pour leur grade. Quand on a écouté "Seasons", et quand on réussit à en revenir, avec peut-être quelques neurones en moins et quelques déficiences moteurs en plus, on ne voit plus, et en l'occurence, on n'écoute plus les choses de la même manière. Un monument. Un disque qu'on aurait dû envoyer avec la sonde Voyager pour faire comprendre aux extra-terrestres ce dont est capable l'espèce humaine.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

partagez 'Seasons' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Seasons"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Seasons".

ajoutez une note sur : "Seasons"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Seasons".

ajoutez un commentaire sur : "Seasons"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Seasons".

Sigur_Langföl › vendredi 30 octobre 2015 - 22:29  message privé !

"Un disque qu'on aurait dû envoyer avec la sonde Voyager pour faire comprendre aux extra-terrestres ce dont est capable l'espèce humaine." Nuff said. Merci Proggy.

Note donnée au disque :       
saïmone › lundi 29 octobre 2012 - 09:43  message privé !
avatar

Ah, bah ça oui... et malgré ça, c'est un album difficile

Rudi › lundi 29 octobre 2012 - 08:46  message privé !

Cette chro a attiré ma curiosité. Je n'ai peut-être pas assez tenté mais décidément je trouve cet album bien difficile à écouter. A ne pas aborder sans une certaine préparation psychologique... Bon il faut aimer le free jazz j'imagine.

Rendez-Moi › mercredi 3 novembre 2010 - 19:41  message privé !

QUESSÊT QUE C'BORDEL ?!!! j'viens d'écouter "Seasons pt 6" sur la compile Jazzactuel, j'sais pas quoi en dire... impressionnant ! j'm'y mettrais sûrement (puis à Globe Unity - quand j'm'en serais r'mis !)

Tallis › samedi 4 juillet 2009 - 20:31  message privé !

Probablement à ce jour mon album pour l'île déserte: d'une intensité, d'une diversité, d'une intelligence et d'une violence proprement terrassantes.

Note donnée au disque :