Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Art Ensemble Of Chicago › Message to our folks

The Art Ensemble Of Chicago › Message to our folks

  • 1969 • Byg 529328 • 1 LP 33 tours

lp • 4 titres

  • 1Old Time Religion7:41
  • 2Dexterity4:05
  • 3Rock Out8:35
  • 4A Brain for the Seine20:18

enregistrement

Studios Davout, Paris, France, 12 août 1969

line up

Lester Bowie (trompette, grosse caisse), Malachi Favors (contrebasse, basse électrique, banjo, sitar, percussions), Joseph Jarman (saxophones soprano et alto, clarinette, haut-bois, flûte, marimba, vibraphone, congas, clochettes, souffle, gongs, guitare), Roscoe Mitchell (saxophones soprano et alto, clarinette, flûte, cymbales, gongs, congas, clochettes, sirène, sifflets, steel drums)

remarques

Les albums "A Jackson in Your House" et "Message to Our Folks" ont été republiés en un seul disque par le label Charly en 2000.

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
free jazz > avant garde

Conjointement à la parution du box retrospective chez Charly, le label de Jean-Luc Young donne un coup de projecteur à quatre artistes parmi les plus influents de la scène free jazz d'avant-garde, à savoir Don Cherry, Archie Shepp, Sun Ra et l'Art Ensemble of Chicago, a avoir été publiés dans le cadre de la série Byg/Actuel. Pour chacun d'entre eux, la formule "deux en un" a été adoptée, permettant de découvrir deux de leurs oeuvres les plus cruciales, que cela soit sur un seul disque ou au format double. Ainsi, "A Jackson in Your House" s'est vu adjoindre la session "Message to Our Folks" d'août 1969 dont il est question ici, laissant sur le côté (à jamais ?) celles de "Reese and The Smooth Ones". L'optique du groupe reste inchangée mais des nuances de taille susciteront l'intérêt des curieux. "Old Time Religion" et "Dexterity" s'alignent sur leur volonté farouche encore toute fraîche de marier passé et présent du jazz, avec poésie pour l'un et lyrisme pour l'autre. "Rock Out", à leur suite, est beaucoup plus étonnant, introduisant le son de la guitare électrique à leur univers déjà chaotique. Le beat maintenu par Lester Bowie et Malachi Favors permettent à Roscoe Mitchell d'improviser une partie de saxophone bien groovy sur une guitare entêtante et malmenée par Joseph Jarman pour un résultat à rapprocher sérieusement des mouvances psychédéliques qui font fureur de l'autre côté du Rhin, Can en tête. "A Brain for the Seine", plus fébrile que "Song for Charles" sur "A Jackson in Your House" est l'inévitable pièce de résistance de vingt minutes qui met un point final à un parcours toujours aussi aventureux et hétéroclite. En dépit de choix parfois à contre courant, "Message to Our Folks" est un disque au résultat tout-à-fait honorable qui contribue, lui aussi, à asseoir la vision à trois cent soixante degrés de ces musiciens talentueux. Couplé à "A Jackson in Your House", c'est un cadeau du ciel que l'on ne peut décemment pas se refuser.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Message to our folks" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Message to our folks".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Message to our folks".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Message to our folks".

Klarinetthor › vendredi 27 janvier 2017 - 17:55 Envoyez un message privé àKlarinetthor

une fraiche itw de Roscoe Mitchell pour son passage en Europe : http://next.liberation.fr/musique/2...

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › jeudi 26 janvier 2017 - 19:24 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Oui le premier morceau et ses cris possédés et dementiels met directement les compteurs dans le rouge, mais ensuite tout s'écroule. Dommage. A brain for the Seine (lol @ the title) est vraiment sans direction. J'ai du mal a accrocher a la piece de consistance.

Note donnée au disque :       
(N°6) › mardi 21 avril 2015 - 15:02 Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Tuerie, du premier morceau en gospel sombrex d'Eglise effondrée aux vingt minutes de dingueries de "A Brain for the Seine". Et "Rock Out", c'est du free-jazz-fusion ou quoi ?

A noter que depuis la chro, le dyptique a été réédité avec "Reese and The Smooth Ones". Que demande le peuple (à part une chro de ce dernier) ?

Note donnée au disque :       
Botherhood › mardi 1 mai 2007 - 18:34 Envoyez un message privé àBotherhood
ce qui est le plus impressionant est "Old Time Religion", une prière, un morceau clé de la Great Black Music. Peut-être l'album live "Urban Bushmen" de 1982 est-il encore plus surpenant...
Note donnée au disque :