Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSacred Sin › Mastery of holy imperial art

Sacred Sin › Mastery of holy imperial art

20 titres - 72:40 min

  • 1/ Hophalstus, blast for satan ! - 2/ The avatars of Vishnu - 3/ Twilight insight - 4/ Transluci dream mirror - 5/ Ravish the soul - 6/ Ghoul plagued darkness - 7/ 13th moon - 8/ Profane - 9/ Evocation of the depraved - 10/ Eye'M'god - 11/ Human ngsaw - 12/ Darkside - 13/ The chapels of lost souls - 14/ Suffocate in torment - 15/ A monastery in torment - 16/ Day of suffering (Morbid angel) - 17/ The chanting of the priest (Venom) - 18/ The death of innocence (Dark Angel) - 19/ Evil has no boundaries (Slayer) - 20/ Diaho an mao (traditional folk song)

enregistrement

non indiqué.

line up

José Cost (chant, basse), Nuno Goncalves (guitare), Pedro Miguel (guitare), Rolando Borros (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death mélodique

Dans le genre inconnu que tout le monde prend pour un nouveau venu, Sacred Sin n'est pas le plus mauvais de la classe. Pourtant ce combo Portugais existe déjà depuis 10 ans, et a sorti 5 albums. Apparemment d'après la bio, le groupe semble s'être fait un petit nom sur la scène extrême aux Usa. Il est vrai que le style du groupe s'y approprie. Un death très technique et rapide, principalement axé sur la mélodie et les ambiances "spatiales". Les premières écoutes sont assez surprenantes, on se retrouve avec une sorte de Nocturnus, pour l'ambiance et les mélodies techniques, boosté au brutal death américain pour les rythmiques. Il faut bien avouer que la musique du groupe ne laisse pas indifférent. elle possède certains avantages comme cette capacité à se dévoiler au fil des écoutes, bien que les morceaux ne soient pas de structures très complexes... Malheureusement, le groupe plus que l'album (qui est une compilation plus exactement...) possède certains défauts non négligeables. Le son déjà : c'est le même quel que soit l'album dont le morceau est tiré. Et si cette production faite maison demeure très propre, elle ne dégage aucun relief ni réelle puissance, puissance atténuée encore plus par un son de boite à rythme trop synthétique (car même si un batteur est crédité j'ai un doute sur sa réelle présence sur l'enregistrement). Niveau compo, même constat : des riffs parfois excellents, à mi-chemin entre Nocturnus et Carcariass, mais trop souvent noyés dans d'autres bien moins intéressants et bouche trous... Bref, on oscille constamment entre le bon et le moyen, voire le très moyen sur les reprises... Au final donc, un combo de brutal death mélodique (et oui ces étiquettes...) relativement intéressant pour lequel j'attends la sortie d'un album véritable en europe pour m'en faire une réelle opinion...

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Mastery of holy imperial art" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Mastery of holy imperial art".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Mastery of holy imperial art".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Mastery of holy imperial art".