Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEngine Down › A sign of breath

Engine Down › A sign of breath

4 titres - 18:07 min

  • 1/ Second of February (5:08)
  • 2/ In on the Kill (4:19)
  • 3/ Your Suit (5:51)
  • 4/ Retone (2:49)

enregistrement

Inner Ear Studios, Chicago, USA, 2000

line up

Jason Wood (basse), Keeley Davis (chant, guitare), Jonathan Fuller (guitare, chant), Cornbread Compton (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
alternatif > emocore

Ça ne mange pas de pain, mais voilà, un titre comme "Second of February", le premier titre qui ouvre ce EP de Engine Down, est tip-top le genre de truc qui m'accroche en moins de temps qu'il m'en faut pour vous l'écrire ici même, à cet instant précis. Publié en 2000, "A Sign of Breath" laisserait sous-entendre que la scène emocore/math rock n'a peut-être pas encore tout dit... On pense inévitablement à l'excellente mise en place des June of 44, ainsi qu'à la redoutable efficacité de Fugazi. A cela, il faut ajouter un sens mélodique beaucoup plus marqué que chez la plupart de ces congénères, un sens mélodique qui poindrait, sans en adopter les travers parfois portés à l'excès, vers Radiohead dans ce qu'il a de plus simple et d'évident. Un talent naturel qui se traduit au travers des inflexions vocales du chanteur, Keeley Davis, chez qui l'on devine une pointe de mélancolie qui a de quoi apporter un plus indéniable à cette musique qui, jusqu'ici, dénigrait presque systématiquement les parties chantées. Les titres s'enchaînent et l'énergique "In On The Kill" à sa suite, même s'il ne se montre pas aussi immédiat, explore quelques recoins bien sombres en jouant sur les contrastes, installant des ambiances par le biais d'un duo de guitare qui peuvent se montrer tour à tour rancunières, roublardes ou réconfortantes. "Your Suit" prépare, sans trop en avoir l'air, le terrain à des changements de rythmes typiques mais tellement bons quand ils sont interprétés avec une telle maestria. Pour conclure ce petit interlude, Engine Down inclut en bout de EP une version remixée du "Two Tone", rebaptisé pour l'occasion "Retone", présent sur leur second disque, "To Bury within the Sound". Différent, mais aussi bon que l'original. J'ignore complètement ce qu'est devenu ce groupe depuis, mais une chose est certaine ; au regard de ce qui nous est proposé ici, cela nous donne suffisamment de bonnes raisons pour tenter d'explorer son univers plus avant, en aval comme en amont.

note       Publiée le mardi 28 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A sign of breath".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A sign of breath".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A sign of breath".

born to gulo › dimanche 25 janvier 2009 - 10:16  message privé !

y partageaient pas des musiciens avec Denali, eux ?

j0ke › dimanche 25 janvier 2009 - 04:17  message privé !

Oo Engine Down chroniqué sur Guts jamais je n'y aurais cru... A quand les premiers Hopesfall ou la discographie de Poison the Well ?!

Ce groupe me rappelle beaucoup de souvenirs, mais malheureusement je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter ce disque...Cela dit, appréciant beaucoup leur musique je pense que je vais me pencher dessus pour y jeter une oreille !

Donc la note que je mets n'est pas pour cet EP mais pour leurs 2 albums dont la réécoute me procure toujours autant de plaisir qu'aux premiers jours...Notation TRèS subjective je pense.