Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDas Ich › Satanische Verse

Das Ich › Satanische Verse

cd | 7 titres

  • 1 Gottes Tod
  • 2 Des Satans neue Kleider
  • 3 Kain und Abel
  • 4 Jericho
  • 5 Ein Tag vergeht
  • 6 Irrlicht
  • 7 Sonne Mond und Sterne

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Danse Macabre Studios, Bayreuth, Allemagne, 1990-1993

line up

Stefan Ackermann (chant), Bruno Kramm (musique)

remarques

Titres 1-4 tirés du maxi 'Satanische Verse / Jericho'

chronique

Ainsi débuta la carrière d’un des groupes qui se révélera comme l’un des plus importants et les plus créatifs de la scène gothique allemande, un maxi intitulé ‘Satanische Verse’, hommage au poète maudit par excellence, Salam Rushdie, qui, vu le succès de l’album ‘Die Propheten’, ressort ici agrémenté de trois inédits présents sur les compilation de leur label, Danse Macabre. Le son Das Ich y est déjà présent dans toute sa splendeur, alchimie parfaite de l’orchestre classique échantillonné et de sonorités post industrielles, une rencontre douloureuse entre romantisme noir, expressionnisme écorché et froideur électronique. Au chant, une sorte de nabot diabolique au timbre hanté qui rappelle volontiers celui de Antonin Artaud. Pas besoin d’être devin pour se rendre compte que ce groupe-là a quelque chose de plus que les autres. On retrouve trois chansons (‘Gottes Tod’, ‘Satans neue Kleider’, ‘Kain und Abel’) qui seront reprises sur ‘Die Propheten’ avec une meilleure production, un titre très cabaret au piano (‘Jericho’), une sorte de valse symphonique torturée (‘Ein Tag vergeht’) suivie du non moins hanté ‘Irrlicht’. Le disque s’achève par une version live remixée en studio de ‘Sonne Mond und Sterne’ très efficace, dramatique et intense à souhait. La qualité du son et la maturité des compositions font de ce ‘Satanische Verse’ un achat indispensable et pas seulement un collector pour fan indécrottable.

note       Publiée le lundi 27 octobre 2003

partagez 'Satanische Verse' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Satanische Verse"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Satanische Verse".

ajoutez une note sur : "Satanische Verse"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Satanische Verse".

ajoutez un commentaire sur : "Satanische Verse"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Satanische Verse".

replikants › vendredi 8 août 2008 - 07:37  message privé !
Fabuleux!!! j'ai découvert ce groupe dans un reportage sur les grufties sur Arté en 1993 et franchement ça a été le claque,enfin un groupe qui sort des sentiers battus!!! super albun mon album de chevet!!!!
arckanum › samedi 29 décembre 2007 - 01:41  message privé !
Le titre "JERICHO" vaut à lui tt seul l'achat de l'album.
Note donnée au disque :       
juj › lundi 10 décembre 2007 - 19:17  message privé !
ouiiiiiiiiiiiii, mais sans vouloir ni te commander ni t'offenser, très cher, si tu exprimais clairement ta pensée dès le début, plutôt que nous faire partager ce fascinant trip que tu te fais actuellement sur les laborieux acouchements de texte ? et ta seconde phrase, juste là en-dessous, est pas beaucoup plus claire : Chaostar et Elend, c'est de la dark wave, pour toi ?
empreznor › lundi 10 décembre 2007 - 19:11  message privé !
ce que je veux dire, c'est que ça laisse une impression de vide, par rapport aux albums suivant, et par rapport au son live. En cela (et encore une fois, c'est personnel,je précise), je relie Das Ich à Leaether Strip, Wumpscut and co, plutot qu'à Elend ou Chaostar. Peut-etre parce que j'ai commencé par les derniers albums. Celui qui a découvert das Ich par ses débuts trouve peut-etre ce son "normal".
Note donnée au disque :       
juj › lundi 10 décembre 2007 - 19:07  message privé !
je te retourne le compliment mon coeur, c'est pas bizarre, c'est de la dark wave, y a ni basse ni guitare, et joue pas la mauvaise foi ta phrase était tout sauf explicite ; "Vivaldi c'est pas dark" ah pitié mon ami, j'ai des crampes à l'abdo