Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOndskapt › Draco sit mihi dux

Ondskapt › Draco sit mihi dux

6 titres - 45:46 min

  • 1/ I
  • 2/ II
  • 3/ III
  • 4/ Iv
  • 5/ V
  • 6/ Vi

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
dark/black metal

Ca sort de nulle part… ça passe durant trois hallucinants quart d’heure dans vos oreilles, ça se répand sur vos murs jusqu’à en faire les épaisses et souterraines murailles d’une salle des tortures… d’une salle des cris perdus… du caveau des lamentations. Une voix d’outre tombe, à la gorge profonde et méprisante, aux hurlements atroces de douleurs désespérées, des vocalises gothiques et démentes. Les guitares épaisses et black aux riffs assourdissants de fatalisme, la basse qui roule au premier plan comme une hystérique… les mélodies suintent la cave et la tristesse, c’est brutal, primitif et mélancolique, aux rencontres sonores parfaites et sublimes… «Draco Sit Mihi Dux» est un chef-d’œuvre. La fureur implacable et aux violences occultes qui déferlent sur nos crânes… on est affligé, courbé jusqu’au sol… on assiste comme esclave à la lente procession de l’âme si tourmentée qui manipule Ondskapt… après nous avoir aplatis de sa masse lente et mauvaise, la voix s’en va soudain en paroles de démences aux accents terrifiés, les guitares du destin roulent leurs messages de mort, leurs larmes de suie boueuse… la voix, encore cette saloperie, qui hurle à nos oreilles comme un homme qu’on éventre… et ces instants de répits aux échos faits de glaces qui ne nous ouvrent des portes que pour mieux nous mener dans des cachots plus noirs. Arpèges de guitares claires avant l’apocalypse… I, II, III, IV, V… VI… un black metal troublant à la beauté terrible, à la puissance atroce, à la noirceur aveuglante… un long emprisonnement dans les labyrinthiques et plus indésirables méfaits de la douleur. Ces hurlements de guillotiné sont insupportables, ces murs de guitares sombres comme l’âme Blut aus Nord… ces lacs souterrains sans aucune autre lueur que les yeux à peine jaunes des âmes mortes qui les peuplent, trois quart d’heure dans l’abîme et ses lumières sordides. Brutal comme du death, lourd comme du doom, triste comme du gothique et terrible car black pur, «Draco Sit Mihi Dux» est une authentique merveille malsaine et magnifique, au suintement permanent et à la beauté triste, dure et hypnotisante, à l’écoute aussi rude qu’une condamnation à perpétuité.

note       Publiée le dimanche 19 octobre 2003

partagez 'Draco sit mihi dux' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Draco sit mihi dux"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Draco sit mihi dux".

ajoutez une note sur : "Draco sit mihi dux"

Note moyenne :        35 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Draco sit mihi dux".

ajoutez un commentaire sur : "Draco sit mihi dux"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Draco sit mihi dux".

vargounet › lundi 1 avril 2013 - 13:59  message privé !

J'arrive pas trop à comprendre comment j'ai pu trouver cet album moyen par le passé en dehors des vocaux, à la réecoute maintenant il se détache clairement du lot ... Alors oui y'a de la pompe sur DMDS plus que flagrante mais bordel l'ambiance en ressort presque intacte, vraiment de la belle ouvrage !

Note donnée au disque :       
passepartouze › mercredi 26 novembre 2008 - 15:01  message privé !

ils ont vendu leur âme au diable pour avoir du matos, mais il les a niqués en ne leur filant pas le timbre de la caisse claire ou quoi? et ils auraient pu lui demander un métronome aussi, parce qu'autant les guitares un peu à coté, ça donne un coté malsain, autant pour le batteur...hem.. je sais que le clic c'est pas "true evil" mais c'est "true util". pour ce qui est des points positifs, tout a déja été dit , alors je m'éternise pas. une bonne découverte mais pas un chef d'oeuvre . allez 4 boules du diable pour l'ambiance "damnés de l'enfer avec un clou rouillé dans la gorge"

Note donnée au disque :       
Laurent Voulzy › mercredi 9 janvier 2008 - 08:56  message privé !
bien mais pas top. C'est dommage que ça bourre pas plus comme sur le premier titre. Et puis ces arpèges à la betlhehem/shining c'est d'un ennui ...
Note donnée au disque :       
arckanum › mercredi 9 janvier 2008 - 02:58  message privé !
Noir, froid.... Mais surtout Hanté. Un bon album
Note donnée au disque :       
Rain › samedi 29 juillet 2006 - 16:55  message privé !
Trop trop énorme
Note donnée au disque :