Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Axis / Les Joyaux De La Princesse › Absinthe, la folie verte

Blood Axis / Les Joyaux De La Princesse › Absinthe, la folie verte

  • 2002 • Athanor ATNR 017 • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1Folie verte (I'm the green fairy)
  • 2Symphonie verte (And here I am, an absintheur...) Minutes d'absinthe (let me be mad with absinthe) Absinthia Taetra (Opaline)
  • 3Poison vert (d'après Frédéric Barbier)
  • 4Avec les fleurs...avec l'absinthe (with flowers and with women)
  • 5Absinthe (d'après Emile Duhem)
  • 6Variations sur le thème de Corelli (by Venus and Cupid) & (that night, I drank deeply)
  • 7Princesse verte (d'après Emile Spencer)
  • 8Fée verte, vous êtes jolie (chantée par Affre)

line up

Michael Moynihan (récitation), Eric (collages sonores), Eugénie Tudy (piano, orgue, limonaire)

remarques

le disque existe en une splendide version limitée box incluant deux picture vinyls avec le concert donné au Portugal, une reproduction d'un livre de 1863, une véritable cuillère à absinthe, des cartes postales de reproduction d'affiches et de peintures ayant l'absinthe pout thème d'après documents d'époque.

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
hommage à l'absinthe

La Fée Verte dont l’œil malicieux capture et emprisonne l’esprit de l’artiste a depuis longtemps fasciné celui de Michael Moynihan et de Eric, à tel point que tous deux ont décidé de lui rendre hommage à leur manière…et quel hommage ! Après sélection de divers écrits de personnages connus (Charles Cros) et anonymes se rapportant à la poésie du divin breuvage, fidèle à sa technique, Eric les a mis en musique par des collages d’archives sonores (exception faite des partitions de piano et d’orgue) : bribes de violons, extraits de chansons populaires, morceaux de symphonies, nappes…qui nous recréent les atmosphères des cabarets de la fin du XIXème siècle pour des décors à la Zola, mêlant passages purement ambient et intenses pour un sentiment de mélancolie nostalgique un brin inquiétante. Est ici parfaitement exprimée la dualité de l'absinthe qui fascine et rend fou à la fois. Est-il besoin de le préciser ? Cet album est une merveille tant musicalement que vocalement, la récitation de Michael Moynihan lui conférant une touche théâtrale parfaitement adaptée à la situation. Sucre sur la cuillère, il nous est servi dans un livret richement illustré d’affiches, étiquettes et documents d’époque. Le mieux est encore de vous plonger dans un fauteuil en dégustant un verre d’absinthe en laissant la musique bercer votre esprit, le transformer, comme l’eau transforme l’alcool en cette farandole étrange qui a inspiré tant d’artistes.

note       Publiée le jeudi 16 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Absinthe, la folie verte".

notes

Note moyenne        43 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Absinthe, la folie verte".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Absinthe, la folie verte".

taliesin › vendredi 8 février 2013 - 11:47  message privé !

Tiens, je vois justement que stankey_lubrick en parle, je viens d'écouter également 'Absinthia Taetra'... Eh bien je trouve que cette version est encore meilleure que l'album chroniqué ici !!!

Note donnée au disque :       
stankey › dimanche 28 octobre 2012 - 13:52  message privé !

J'ai 'Absinthia Taetra' en CD, un peu linéaire comme vous le soulignez mais j'aime beaucoup l' atmosphère de solitude qui en émane (même si j'avoue que la partie concert m'a un peu laissé de marbre...). L'extrait de tableau sur la pochette a été choisi avec beaucoup de pertinence pour illustrer le disque. Je regrette qu'il n'y ait pas de livret, a fortiori pas les paroles dans cette édition limitée.

Kronh › dimanche 15 mai 2011 - 16:18  message privé !

Génial. La minute d'absinthe m'a bien marquée, elle se termine par une espèce de danse macabre et trouble portée par une voix au ton grave et fantomatique, on à l'impression de faire une valse avec un cadavre... Bon sinon l'ambiance est sublime (comme d'hab quoi avec Blood Axis!)

julius_manes › dimanche 10 avril 2011 - 04:26  message privé !

C'est parce que je n'ai que des mp3 et pas tout le "décorum" qui va avec l'album. Je viens de me renseigner et c'est vrai que les références sont plutôt celles de fin XIXe/début XXe. N'étant pas un spécialiste de la musique populaire de cette époque, je me suis fais mon interprétation perso... bon, j'étais pas trop loin à 1 ou 2 décennies près ;-)
Peut être que je devrais d'ailleurs le ré-écouter en me mettant "dans le bain" (d'absinthe). Après une bouteille (même si c'est plus la "vraie" de nos jours), il devrait beaucoup mieux passer car sobre, j'y arrive pas... mais alors pas du tout (je supporte pas LJDLP en même temps)

Note donnée au disque :       
Lord Sébastyén › samedi 9 avril 2011 - 20:59  message privé !

J'ai le coffret (et les cd's aussi... ) et dans tous les cas, c'est une merveille à écouter, à lire, à admirer... Un voyage dans le temps d'une finesse enivrante. A écouter dans une pièce éclairer à la bougie, absinthe parisienne à la main... et la magie opère. Du grand art ! @ Julius_manes : je respecte ton jugement mais de dire que ça sonne années 20... !? L'absinthe fut interdite à l'aube de la première guerre mondiale...

Note donnée au disque :