Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Axis › Blot : Sacrifice in Sweden

Blood Axis › Blot : Sacrifice in Sweden

cd • 12 titres

  • 1Sarabande Oratoria
  • 2Herjafather
  • 3Seeker
  • 4Electricity
  • 5Lord of ages
  • 6The march of Brian Boru
  • 7The gospel of inhumanity
  • 8Eternal soul
  • 9Between birds of prey
  • 10Reign I forever
  • 11The hangman and the papist
  • 12Storm of steel

enregistrement

Enregistré live le 15 novembre 1997 au Skylten, Linköping, Suède. Réarrangé et remixé au Studio Absenta, Westminster, Colorado, USA, en décembre 1998

line up

Robert Ferbrache (guitare, claviers), Albin Julius (aide technique), Annabel Lee (accordéon, violon électrique), Michael Moynihan (chant, bodhràn)

remarques

chronique

Styles
indus
Styles personnels
indus symphonique/ dark folk martial

Les disques de Blood Axis se faisant presque aussi rares que les cheveux sur la tête de Kojac, chacun d’entre eux devient un petit événement en soi. Nous devons celui-ci à Roger Karmanik qui ne s’y est pas trompé lors de la venu du groupe en Suède. Malgré son titre, ‘Blot’ est un faux live. Certes, les enregistrements proviennent de leur performance pour la soirée des dix ans de Cold Meat Industry mais ils ont ensuite été retravaillés et remixés en studio par Robert Ferbrache. Cet album nous livre un intéressant florilège des possibilités du groupe. On y retrouve bien entendu un certain nombre de morceaux de ‘Gospel of inhumanity’ mais également plusieurs inédits. L’entrée est solennelle, plages d’orgue, atmosphères lourdes, récitation grave pour ‘Sarabande Oratoria’ et ‘Herjafather’. ‘Seeker’ par contre, une chanson de Ian Read (Fire and ice) est purement dark folk. La suite nous ramène dans la diversité de ‘Gospel of inhumanity’, on passe d’une marche irlandaise avec violon et bodhràn (‘The march of Brian Boru’) au gothique de ‘Eternal soul’, sans oublier les passages indus symphoniques et martiaux de ‘Storm of steel’, ‘Reign I forever’. Mention particulière pour l’interprétation de ‘Lord of Ages’ au violon et la reprise de ‘Hangman and the papist’ qui rappelle un peu les débuts de Sol Invictus en plus percussif. Ajoutez à cela de nombreux hurlements de loups entre les chansons et vous aurez une idée de cette symphonie glauque, ténébreuse et ésotérique que constitue ‘Blot : sacrifice in Sweden’. Il est certain que l’ajout du violon dans les orchestrations est un plus indéniable. Au peut regretter néanmoins que le groupe n’ait pas choisi une restitution livre intégrale qui eut donné plus d’impact encore…mais bon, on leur pardonne facilement.

note       Publiée le jeudi 16 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blot : Sacrifice in Sweden".

notes

Note moyenne        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blot : Sacrifice in Sweden".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blot : Sacrifice in Sweden".

allobroge › dimanche 13 avril 2014 - 22:34  message privé !

C'est mon préféré. Reign I forever ( Le chant de guerre ultime! ) suivi de The hangman and the papist c'est le nirvana!

Note donnée au disque :       
zugal21 › mardi 16 octobre 2012 - 20:07  message privé !

camion noir/camion blanc : cherchez les quelques pépites dans les quintaux de merdes traduites bien souvent à la mords moi le noeud, en plus. Maintenant, sûr, pas été me renseigner sur celui là ;-)

taliesin › mardi 16 octobre 2012 - 12:51  message privé !

Ah bein zut j'ignorais la sortie de ce bouquin - mais ça peut m'intéresser bien sûr !

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mardi 16 octobre 2012 - 00:27  message privé !

quelqu'un a chopé le livre camion noir qui vient de sortir sur le groupe?

Richter › lundi 5 mars 2012 - 14:51  message privé !

Des ambiances excellentes mais le coup des hurlements de loup, c'est quand même pathétiquement grotesque.