Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoph Nia › Shape Shifter

Coph Nia › Shape Shifter

cd • 9 titres • 55:57 min

  • 1The hall of truth05:14
  • 2To fix the shadow06:27
  • 3Lord of the air05:34
  • 4Prime mover06:51 [reprise de The Leather Nun]
  • 5Gnostic anthem05:31
  • 6Hymn to Pan08:35
  • 7The mirror08:36
  • 8Stigmata martyr05:28 [reprise de Bauhaus]
  • 9Call of the jackal03:35

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit et enregistré par Aldenon Satorial, masterisé par Peter Andersson

line up

Aldenon Satorial (chant et instruments)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
ritual dark-ambient

Après un superbe premier album ('That which remains') et un mini tout aussi digne d'intérêt ('Holy war'), Coph Nia accouche d'un des meilleurs albums dark-ambient de cette année 2003. Dans l'ensemble le style reste le même que sur les premières oeuvres, à savoir une dark-ambient très éthérée où nappes fluides et sombres se mêlent à une voix inquiétante et incantatoire, mais la grande nouveauté est la mise en avant de cette même voix. En effet, non seulement la voix est plus présente, mais elle se situe beaucoup plus à la limite du chant : et quelle voix mes enfants ! Ce sacré Aldenon en a une belle (de voix), et mélodieuse avec ça ! ('Prime mover', 'To fix the shadow'). Toujours versé dans l'ésotérisme (le très 'crowleyien' 'Hymn to Pan', 'Gnostic anthem'), Coph Nia nous entraîne vers la décadence ('The hall of truth', qui reprend les manuscrits de Ani et de Turin pour les détourner) comme pour mieux nous préparer à la fin des temps et au renouveau ('Call of the jackal', 'Prime mover', reprise du groupe suédois The Leather Nun). Le bougre ne nous laisse pas pour autant souffler lorsqu'il ne chante pas, puisque les 2 titres entièrement instrumentaux ('The mirror', 'Lord of the air') sont tout aussi étouffants. Enfin, dernière surprise, une reprise de 'Stigmata martyr' de Bauhaus, les rois du batcave : choix surprenant et surtout remanié totalement pour l'univers cophniesque. Un excellent disque de plus à mettre au crédit de Cold Meat

note       Publiée le mercredi 1 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Shape Shifter".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Shape Shifter".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Shape Shifter".

No background › jeudi 1 septembre 2011 - 11:01  message privé !

Acheté un peu au hasard à mes débuts sur Guts, pour voir ce qui se cachait derrière le terme dark ambient. Assez difficile d'accès, il faut vraiment être dans un certain état d'esprit pour apprécier cette voix et ce côté mystique (c'est vrai que de l'extérieur The hall of truth - genre "je suis un gros méchant" - peut paraître un brin ridicule). Enfin ça reste tout de même un bon disque, mais seule Hymn to Pan fonctionne à coup sûr quand je l'écoute.

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 23 août 2008 - 12:04  message privé !
avatar
pas
Raven › samedi 23 août 2008 - 12:03  message privé !
avatar
moi je l'ai
Potters field › samedi 23 août 2008 - 10:14  message privé !
moi je l'ai pas.
born to gulo › samedi 23 août 2008 - 01:23  message privé !
j'en rosis d'avance