Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCNick Cave And The Bad Seeds › Let love in

Nick Cave And The Bad Seeds › Let love in

cd | 10 titres

  • 1 Do you love me ?
  • 2 Nobody’s baby now
  • 3 Loverman
  • 4 Jangling Jack
  • 5 Red right hand
  • 6 I let love in
  • 7 Thirsty dog
  • 8 Ain’t gonna rain anymore
  • 9 Lay me low
  • 10 Do you love me ? (part 2)

enregistrement

Produit par Tony Cohen & the Bad Seeds, enregistré à Townhouse III, Londres, septembre 1993 et à Metropolis, Melbourne, Australie, decembre 1993

line up

Blixa Bargeld (guitares), Martyn P. Casey (basse), Nick Cave (chant, piano, orgue), Mick Harvey (guitares), Conway Savage (piano), Thomas Wydler (batterie, percussions)

chronique

Styles
rock
blues

Si Nick Cave se pose la question de savoir si on l’aime dans la chanson d’ouverture de cet album (et même si ça n’est pas à nous qu’il s’adresse), c’est peut-être pour savoir ce que certains reprochent à cet album. Il est vrai que si vous attendez du changement, vous serez déçu. Il est vrai qu’il s’agit de son œuvre la plus accessible jusqu’ici. Et alors ? Nick cave ne fera jamais rien d’autre que du ‘Bad Seeds rock style’ et je crois que beaucoup d’entre nous regretteraient un virage à 180° vers la techno ! ‘Let love in’ parle d’amour (oui je sais ça paraît évident), comme d’habitude en fait, mais de façon plus ouverte mais pas moins désenchantée. Une profession de foi du père Nick (‘Do you love me ?’, ‘Ain’t gonna rain…’, ‘I let love in’) qui n’entame en rien son goût pour les ambiance de western apocalyptique : l’hypnotique ‘Red right hand’, ‘Jangling Jack’ ou encore le rampant ‘Loverman’ (repris récemment par Martin Gore de Depeche Mode sur son album ‘Counterfeit2’). Les titres se déclinent ainsi entre rock de saloon crasseux, ambiance blues/jazzhall et ballades tristes. Du Nick Cave en somme, et même s’il ne s’agit pas de son meilleur album, il n’en reste pas moins accrocheur et la plupart des mélodies qui vous entreront dans vos pauvres tympans blasés resteront pendant un sacré moment. Enfin, moi je commence à m’inquiéter : à chaque fois que je l’écoute, y a un type louche en grand manteau noir dans mon appart’ qui pointe sa main droite toute rouge vers moi…

note       Publiée le vendredi 5 septembre 2003

partagez 'Let love in' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Let love in"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Let love in".

ajoutez une note sur : "Let love in"

Note moyenne :        25 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Let love in".

ajoutez un commentaire sur : "Let love in"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Let love in".

DR.Jkl › samedi 9 juillet 2011 - 10:15  message privé !

Jangling Jack, où comment transformer en deux minutes un jeune homme quasiment normal en homme-singe bavant et alcoolique. Le reste n'est pas mal non plus.

Note donnée au disque :       
üflrü dü zbrrü › lundi 4 octobre 2010 - 15:28  message privé !

Parfait pour cette journée pluvieuse!

Note donnée au disque :       
ewins › jeudi 27 mai 2010 - 19:55  message privé !

Comme pour pas mal d'autres apparemment, mon premier Nick Cave. Une putain de claque, et ça me le refait à chaque fois que je le remet, c'est une tuerie !

Note donnée au disque :       
Raven › dimanche 12 juillet 2009 - 08:44  message privé !
avatar

raaah putain, Loverman ! quand tu laisses ce genre de skeud de côté (trop) longtemps, la claque que tu te prends pleine poire...

Note donnée au disque :       
gregdu62 › lundi 11 février 2008 - 01:10  message privé !
Un des premiers Nick Cave and the bad seeds que j'ai pu connaître; quelle découverte! Ca m'a permis de choper quelques autres albums dont le formidable (dans un style plus intimiste) "the boatman's call" (1997). Mais...il n'est pas chroniqué sur GUTS? Snif...
Note donnée au disque :