Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath In June › The world that summer

Death In June › The world that summer

cd | 13 titres

  • 1 Blood Of Winter
  • 2 Hidden Among The Leaves
  • 3 Torture By Roses
  • 4 Come Before Christ And Murder Love
  • 5 Love Murder
  • 6 Rule Again
  • 7 Break The Black Ice
  • 8 Rocking Horse Night
  • 9 Blood Victory
  • 10 Death Of A Man
  • 11 Reprise 1
  • 12 Reprise 2
  • 13 Reprise 3

enregistrement

Enregistré par Iain O'Higgins aux Studios Alaska, Londres, Angleterre, 1985-1986

remarques

1ère édition cd en intégrale

chronique

Styles
gothique
folk
Styles personnels
dark-folk, expérimental

Véritable premier album du Death In June de Douglas P., 'The world that summer' n'aura été disponible en cd que sur deux compilations plutôt rares à dénicher : 'The corn years' et 'The Cathedral of tears' (à ne pas confondre avec le mcd 'Cathedral of tears'). C'est donc avec enthousiasme que l'on accueille cette réédition, qui initie par ailleurs celles de tout le backcatalogue de DIJ en ce qui concerne les albums (ànoter que la réédition de 'Kapo !' est d'ors et déjà dispo, et que celle de 'The wall of sacrifice' ne saurait tarder, chroniques à suivre !). Entouré de David Tibet (Current 93), qui avait déjà collaboré à 'Nada !', et d'Andrea James du groupe indus Somewhere In Europe, le père Douglas (oui je sais ça fait très familier, mais bon...) navigue ici entre dark-folk, sons synthétiques (réminiscence de la période 'Nada !') et musique indus/expérimentale inspirés notamment par Mishima et Jean Genet. La qualité de l'oeuvre n'est certes pas à remettre en question et les perles que sont 'Come before Christ...', Torture by roses' ou 'Break the black ice' combleront à coup sûr les fans de DIJ qui ne connaitraient pas ce disque. Je dois toutefois avouer qu'il ne s'agit pas là de mon album préféré de mon groupe fétiche (ce qui ne veut en aucun cas dire que je ne l'aime pas, hein ? non mais...), mais que voulez-vous, on ne peut pas plaire à tout le monde !

note       Publiée le mardi 26 août 2003

partagez 'The world that summer' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The world that summer"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The world that summer".

ajoutez une note sur : "The world that summer"

Note moyenne :        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The world that summer".

ajoutez un commentaire sur : "The world that summer"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The world that summer".

zugal21 › jeudi 12 avril 2018 - 18:53  message privé !

La version de Break the Black Ice sur la compile The Corn Years, chantée par Rose Mc Dowall, est superbe .

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › jeudi 12 avril 2018 - 15:59  message privé !

Un album froid et très poétique, nettement plus homogène que Nada! Death Of A Man est assez pénible (je ne partage pas la comparaison avec The Wall of Sacrifice qui est une piste extraordinaire) mais le reste s'écoute en bloc. Break The Black Ice & Blood victory sont pour moi les 2 pistes essentielles sur cet album.

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 7 février 2014 - 21:24  message privé !

C'est à partir de celui-ci, je crois, que DIJ prend une texture plus nettement poétique. Et Pearce est resté sur cette lancée. Je ne crois pas cependant qu'il procédait à l'époque comme il l'a expliqué beaucoup plus tard, pour les paroles : il a toujours un carnet, et il écrit sur à peu près tout, des "scraps" ; un beau jour il est pris de "nausea" et rassemble ses "scraps" dans des chansons. Et, même maintenant où l'on peut trouver qu'il se laisse rouler gentiment, il continue à faire de la poésie ; or cela n'est pas donné à tout le monde.

Note donnée au disque :       
taliesin › samedi 8 décembre 2012 - 21:20  message privé !

Encore une fois absolument d'accord, et j'ai aussi beaucoup de mal avec les titres "bruyants" de All Pigs... Ils sont franchement moins réussis que les précités !

Note donnée au disque :       
novy_9 › samedi 8 décembre 2012 - 18:44  message privé !

Dans le même esprit la version de "My Black Diaries" (sur l'excéllente compilation Im Blutfeuer) est superbe dans un style très industriel, comparé à la version de Nature And Organisation. Par contre j'accroche beaucoup moins les titres industriel de "All Pigs Must die" que je trouve vraiment horribles et beaucoup moins bon que "Death of a Man" ou "Death is a Drummer !

Note donnée au disque :