Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFear Factory › Digimortal

Fear Factory › Digimortal

11 titres - 43:21 min

  • 1/What will become?
  • 2/Damaged
  • 3/Digimortal
  • 4/No one
  • 5/Linchpin
  • 6/Invisible wounds
  • 7/Acres of skin
  • 8/Back the fuck up
  • 9/Byte block
  • 10/Hurt conveyor
  • 11/Never end

informations

Ocean studio, Burbank, Californie, USA, 30 septembre - 4 novembre 2000

Participation de B-Real de Cypress Hill sur deux titres. Existe une version digipak avec 4 inédits.

line up

Burton C. Bell (chant), Dino Cazares (guitares), Raymond Herrera (batterie), Christian Olde Wolbers (basse)

chronique

Quatrième album de Fear Factory, "Digimortal" se veut la version la plus aboutie de l'adaptation musicale de la guerre entre l'Homme et la machine. Ce concept poussé à l'extrême sur "Obsolete" avec ses histoires entre les titres est ici concentré dans chaque titre par des textes cyber-punks, une batterie triguée, des guitares aux riffs de machine, une basse bien ronde et énormément de samples. Techniquement, c'est l'album parfait : la production est exemplaire, le tout est très esthétique et l'ambiance ultra glauque. Le problème de cet album ne vient donc pas de la réalisation mais des compos qui sentent le réchauffé. En effet, les riffs de Dino semblent épuisés depuis deux albums, la voix (même si le chanteur est impressionant) tourne en rond et la batterie cache un manque de diversité par un mur de double grosses caisses ultra rapide. Là où le groupe semble à l'aise dans un registre Metal-Indus à la Godflesh, il tombe dans la facilité pour plagier durant quelques riffs des groupes comme Limp Bizkit ou Coal Chamber. Il existe tout de même des points positifs ; ainsi les titres comme "Invisible Wounds" ou "Back The Fuck Up" osent parfois déroger à la règle en incluant des vocaux de rap (merci Cypress Hill !) ou des passages plus planants avec une réelle maîtrise. Notons aussi "Never End" qui cloture l'album d'une bien belle manière avec des parties calmes et des lyrics intelligents. Finalement, il serait judicieux de prendre cet album comme une transition vers de nouveaux horizons musicaux et d'oublier les quelques erreurs d'un groupe qui est avant tout là pour vendre.

note       Publiée le mercredi 16 mai 2001

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Digimortal" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Digimortal".

notes

Note moyenne        33 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Digimortal".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Digimortal".

julius_manes Envoyez un message privé àjulius_manes

Bon c'est pas beau de tirer sur une ambulance, mais le verdict est là : pas terrible, même si on peut sauver 1 ou 2 trucs par-ci par-là... 2,5/6
Rhys FULBER est dans la place: tout merde...

Note donnée au disque :       
Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

Il ne vaut pas grand chose malgré 2, 3 bons morceaux. Rien d'étonnant de toute façon, ça fait depuis Transgression que FF ne fait plus rien d'intéressant.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes  Demonaz Vikernes est en ligne !

rapidemment. ça bourrine beaucoup pour pas grand chose. Powershifter est un très bon morceau

Note donnée au disque :       
NevrOp4th Envoyez un message privé àNevrOp4th

Quelqu'un a écouté le dernier album sortis du groupe ?

Note donnée au disque :       
Raven Envoyez un message privé àRaven  Raven est en ligne !
avatar

le com de der goeth en-dessous est quand même cultissime (quand au disque en question, hum... presque de l'avis de mojo; j'en avais un exemplaire et ça me rapelle le Kill II This que je rangeais toujours à côté sans jamais le sortir, Trinity, qui était un peu dans ce style bâtard de néo metal qui croit faire de l'indus-metal car ils sont influencés par Matrix, bref un nu metal vaguement froid, surtout très moche et neuneu (les mecs sont anglais donc ça avait moins ce côté gros ricain à baggy et à bouc qu'il y'a chez FF, encore que ce chant infect...)

Note donnée au disque :