Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProng › Scorpio rising

Prong › Scorpio rising

cd • 14 titres

  • 1Detached
  • 2All knowing force
  • 3Embrace the depth
  • 4Reactive mind
  • 5Regal
  • 6Inner truth
  • 7Avoid promises
  • 8Siriusly emerging
  • 9Assurances
  • 10Out of this realm
  • 11Letter to a "friend"
  • 12Entrance of the eclipse
  • 13Red martial workings
  • 14Hidden agendas

enregistrement

pas d'infos

line up

Tommy Victor (guitare, chant), Dan Laudo (batterie), Monte Pittman (guitares), peut-être Brian Perry (basse)

remarques

chronique

Styles
metal
indus
Styles personnels
d'aucuns diraient "prong-metal"

Prong avait disparut en 1996 après l'album "Rude Awakening" pourtant excellent... Par la suite on pouvait se poser des questions sur l'avenir du groupe avec le fondateur/chanteur/guitariste parti jouer de la six cordes avec Glenn Danzig dans la nouvelle mouture du groupe et collaborant aussi avec Rob Zombie. Après un album live en 2002, sorte de résurrection du groupe, et aussi pas mal de tournées on retrouve un Prong en grande forme avec ce _Scorpio Rising_ qui reprend les choses plus ou moins là où elles avaient été laissées... En effet si un album de Prong se reconnait assez facilement, ici rien n'échappe à la règle : c'est efficace et heavy et entrainant comme du Prong. Même si au début on est bien à mal de différencier réellement les morceaux (sauf quelques uns tels que "Embrace the depth", "Siriusly emerging" par exemple... qui se démarquent, qui par un tempo plus lent, qui par une bonne intro qui s'infiltre facilement dans l'oreille déjà bien mise à contribution par les rythmes "pronguiens") l'album y gagne en cohérence et ce n'est en fait pas super gênant. Le son est vraiment énorme, un effort ayant vraisemblablement été fait sur la production, et sert des titres certes assez basiques mais diablement efficaces (encore une fois lorsque l'on met un album de Prong dans sa platine il faut chausser ses baskets parce qu'on risque fort de sauter partout... Et c'est ce qui aurait pu arriver avec _Scorpio Rising_ ne serait-ce mon age avancé !). Apparemment un soin tout particulier aurait été apporté aux textes aux dires de l'intéressant Tommy Victor, servant cette fois de base aux titres... Ma foi il est aisé de comprendre Tommy et je vous laisse seuls juges. En bref c'est du Prong en bonne forme donc si vous aimez Prong jetez vous dessus, pour les autres ce n'est pas une mauvaise voie d'entrée.

note       Publiée le lundi 18 août 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Scorpio rising".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Scorpio rising".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Scorpio rising".

juj › jeudi 30 août 2007 - 17:34  message privé !
non mais j'aime bien voire beaucoup la grosse voix pérave de monsieur Victor, sur à peu près tous les albums, même ses effets death sur le nouveau, mais là quand il essaye de faire rocailleux ... pour l'instant ça me le fait pas trop
tom › jeudi 30 août 2007 - 17:18  message privé !
Tommy a toujours eu une voix poussive, seulement sur cet album il n'utilise pas les même effets de post prod que sur Rude awakening par exemple, enfin, comme un peu prés a la même époque il bossait sur le Circle of snakes de Danzig, peut étre que le nabot l'a influencé vocalement haha, sinon cet album est bien plus néo métal que n'importe lequel Misery loves co.
Note donnée au disque :       
juj › jeudi 30 août 2007 - 15:21  message privé !
j'ai ma réponse, il sonne ... étrange : on dirait bien qu'à l'époque, Tommy ne savait plus à qui il avait prêté tous ses disques de Killing Joke ; j'aime pas trop comment il force sa voix sur ce disque, mais c'est rafraîchissant
juj › samedi 25 août 2007 - 00:46  message privé !
les avis semblent contrastés sur celui-ci, il est comment techniquement, c'est mélo comme Rude Awakening ? (ça ne ferait pas mon affaire)
Dun23 › mardi 26 juin 2007 - 12:36  message privé !
Mouais, j'ai accroché à l'époque de sa sortie mais il me marque beaucoup moins que Cleansing par exemple. Un bon effort mais c'est pas ça.
Note donnée au disque :