Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKaada › Thank you for giving me your valuable time

Kaada › Thank you for giving me your valuable time

10 titres - 39:03 min

  • 1/ Care (3:42)
  • 2/ Mainframe (4:03)
  • 3/ Black California (4:50)
  • 4/ Burden (3:52)
  • 5/ No You Don't (4:13)
  • 6/ Go Brown (4:11)
  • 7/ All Wrong (3:00)
  • 8/ Honk (3:45)
  • 9/ I Need You (3:16)
  • 10/ Thank You for Giving Me Your Valuable Time (4:11)

enregistrement

The Wrong Rooms, Oslo, Norvège, 2000-2001

line up

Oscar Brown (chant), Allan Steed (chant), Rikke Brondby (chant), John Erik Kaada (chant, programmation), Borge Fjordheim (batterie), Mr.Ctrl+Z (batterie), Dan Dare (basse), Oyvind Storesund (guitare), Stein Bjelland (guitare)

chronique

Au gré des sorties sur Ipecac (Kaada en étant royalement la trente-septième), on s'amuse à découvrir en filigrane les affinités qui ont poussé Patton à publier tel ou tel disque pour telle ou telle raison. C'était déjà le cas pour The Lucky Stars pour son côté parodique, le Steroid Maximus de J.G.Thirlwell pour la préciosité de ses compositions ou encore les Skeleton Key et Moistboyz pour leur aspect plus rock conventionnel. Avec ce projet scandinave, c'est en partie la richesse et l'éclectisme dont a toujours su faire preuve Mr.Bungle que l'on se plaît à savourer une fois de plus. Et je songe en particulier à leur dernier disque, le somptueux et mésestimé "California". Ce qu'il y a d'encore plus épatant dans le chef de Kaada, c'est que beaucoup des sons utilisés ici sont extraits d'échantillonages mis en boucles qui, juxtaposés à de réels instruments, brouillent les pistes tout en permettant l'émergence d'une musique tout à fait nouvelle et inventive à partir de disques relativement anciens. En gros, Kaada applique purement et simplement les techniques usitées en rap et en électronique pour un résultat qui ne tente jamais de se soustraire à l'esthétique moderne de la musique pop (avec des saveurs d'après guerre). Sans chercher trop loin, on pourra relever que pareille approche avait déjà été prise en charge par un autre célèbre scandinave, le finlandais Jimi Tenor. Mais ce dernier n'a jamais cherché à s'échapper de son genre de prédilection ; il est plutôt de ceux qui cherchent à étoffer son environnement sonore en quête de sources diverses pour enrichir sa propre musique. Malgré un "No You Don't", sympa mais surtout complètement pompé au "Dirge" de Death in Vegas, "Thank You For Giving Me Your Valuable Time" fait partie des ces rares albums inclassables qui arrivent à joindre l'utile à l'agréable ; il recèle en lui toutes les qualités nécessaires permettant de satisfaire un grand nombre d'auditeurs potentiels venant d'horizons et ayants des intérêts divers. Divers, mais pas incompatibles ; c'est ce que Kaada nous laisse entendre.

note       Publiée le jeudi 14 août 2003

partagez 'Thank you for giving me your valuable time' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Thank you for giving me your valuable time"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Thank you for giving me your valuable time".

ajoutez une note sur : "Thank you for giving me your valuable time"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thank you for giving me your valuable time".

ajoutez un commentaire sur : "Thank you for giving me your valuable time"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thank you for giving me your valuable time".

tom › dimanche 31 décembre 2006 - 16:41  message privé !
sympa , 2 ou 3 titres tres bon comme black california , d'autre beaucoup plus fade , ça reste de la série b
Note donnée au disque :       
mystique › mercredi 10 septembre 2003 - 03:42  message privé !
y' a pas une faute ?
Note donnée au disque :       
mystique › mercredi 10 septembre 2003 - 03:40  message privé !
Acheter ce disque ! ( A écouter prés d' une piscine en sirotant un cocktail ...)
Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 15 août 2003 - 14:35  message privé !
avatar
Un très bon disque en effet, même si tu aurais pu parler de cette ambiance de dingue qui règne tout le long du disque, cet esprit 60's vraiment saisissant !Cet album me fais penser à "Revolutionary pekinese opera v1.28" de Ground Zero, en moins extrême mais porté sur la musique 60's américaine. Du fun en veux-tu en voilà, un sacré disque !