Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYoshimi & Yuka › Flower With No Color

Yoshimi & Yuka › Flower With No Color

cd • 7 titres • 55:43 min

  • 1UMEgination4:29
  • 2Ha Wa ii Na3:14
  • 3Korokokoro 'N Insects1:41
  • 4Spy Said One9:31
  • 5La Donna Ni Demo Des Kinna7:27
  • 6Mow Deck in Eye27:12
  • 7Elegant Bird2:13

enregistrement

Mt.Ikoma, Nara, Japon, 27-28 avril 2002 et Free People Studio, Osaka, Japon, 30 avril - 1er mai 2002

line up

Yoshimi P-We (chant, percussions, batterie, guitare, piano, trompette, clavier, flûte de bambou, sifflet), Yuka Honda (piano, chant, choeurs, basse, claviers, piano électrique)

remarques

chronique

Après Merzbow et Ex-Girl, et avant les Ruins, Mike Patton réussit une fois encore à embaucher d'autres figures de proue du pays du soleil levant en conviant cette fois Yoshimi P-We, des Boredoms, et Yuka Honda, du peut-être moins connu groupe pop Cibo Matto, à joindre leurs forces pour un résultat que l'autocollant sur le boîtier du disque décrit, après trois points de suspensions, de "rêverie". Le mot n'est en effet pas trop fort, mais a de quoi laisser circonspect ceux qui s'attendaient à un clash sans pardon, à une cacophonie sans nom qui aurait repoussé les limites de la perception humaine. "Flower with No Color" est tout le contraire. Est-ce donc un rêve, comme suggéré ? Eh bien, peut-être pas. Mais nous n'en sommes pas loin tout de même. C'est plutôt le souvenir d'un paysage qui s'extirperait péniblement de la brume de notre mémoire où l'horizon ne semble pas avoir de fin et où le coucher du soleil dure toute une vie. Les oiseaux se bécotent et s'échangent quelques mots avant de s'en aller de cet endroit où l'on devine le vent qui souffle plus qu'on ne l'entend, et où la seule option qui nous est laissée est celle de se laisser vivre ; une invitation limpide à profiter de chaques secondes de l'instant présent. Cette collaboration unique a donc donné naissance à une heure de musique contemplative au charme suranné. La seule précaution à prendre en fait, c'est de faire en sorte qu'on ne commence pas à regarder les minutes qui défilent, sinon on va vite commencer à trouver le temps fort long. Il y a quelque chose d'enfantin, d'innocent, et donc d'essentiel dans cette musique qui, comme l'indique son titre, pourrait bien doter vos rêves des couleurs dont leurs fleurs sont désormais dépourvues.

note       Publiée le jeudi 14 août 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Flower With No Color".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Flower With No Color".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Flower With No Color".

blub › vendredi 8 août 2008 - 20:19 Envoyez un message privé àblub
Tiens! j'avais jamais vu cette chro de proggy! ça a encore l'air d'un sacré truc de barge ce skeud! de toute façon Yoshimi que ce soit avec les Boredoms ou OOIOO ne fait pas dans le conventionel est ça lui réussi foutrement bien, pourquoi changerai-t-il? le côté ambient/heavenly que décrit la chro laisse présager quelque chose de relativement accessible... ça m'intrigue, appréciant plutôt bien le bonhomme et sa musique!
Mindblower › vendredi 4 janvier 2008 - 18:23 Envoyez un message privé àMindblower
Je l'écoute pour la première fois et je le trouve déjà très bon. Une vraie rêverie, avec petits oiseaux, sonorités un peu zen, bonheur de rayons de soleil dans l'herbe fraîche du matin... sans être enfantin ni naif. Une vraie gorgée de Vittel.
zero › lundi 20 mars 2006 - 18:57 Envoyez un message privé àzero
.
Note donnée au disque :       
Spotted Tail › mercredi 3 septembre 2003 - 17:44 Envoyez un message privé àSpotted Tail
très intéressants les extraits, il va falloir que je me procure le CD...
Note donnée au disque :