Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiabolicum › The grandeur of hell (Soli satanae gloriam)

Diabolicum › The grandeur of hell (Soli satanae gloriam)

10 titres - 38:24 min

  • 1/ The grandeur of hell (Moloch)
  • 2/ Chained on demonwings
  • 3/ The wind shall slay
  • 4/ Serenade of the imperial darkness
  • 5/ Infernalord (The pray of blacksouls)
  • 6/ The moon with thousand shapes
  • 7/ Reaper of the orb
  • 8/ Perished (The manifistation of suicide)
  • 9/ Her divine hatred (Tiamat)
  • 10/ Evocation (Longing for armageddon)

enregistrement

Greencastle studios, Fevrier 1999.

line up

Blackblood (chant), Sasrof (guitare), Gorgorium (basse), Nathzhion (guitare).

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal industriel

"Infernal industrial black metal art"... Voilà la définition auto proclamée du style pratiqué par Diabolicum. Ma foi, celle-ci me semble bien exacte, je rajouterai même "jouissif" après ! En effet, ce "Grandeur of hell" est d'une noirceur rare dans le monde du black metal, une obscurité terriblement attirante, glaçante et charmeuse, une musique dictée par Le Malin... Mais attention, je dis black metal, car cette musique l'est jusqu'à l'os, mais ce black metal est inspiré de la forme suédoise de la chose. Rythmes hyper rapides martelés par une boîte à rythme martiale au possible, riffs linéaires et complètement hypnotiques (rappelant les premiers Dark Funeral et Setherial...), chant damné, guitare lead lançant solos et mélodies en provenance directe des enfers (les solos sont vraiment superbes de feeling)... A cette recette somme toute classique, Diabolicum y appose l'élément qui transcende tout : la froideur. Cette froideur apportée par les éléments indus omniprésents : boite à rythme évidente, claviers discrets, intermèdes chaotiques "modernes", on ressent réellement une nouvelle approche à la fois moderne et traditionaliste du black metal. Tous les titres (exceptés les 2 derniers, outros totalement dispensables) apportent à l'auditeur de quoi rêver et déprimer pour la journée (ou la nuit...) : "The wind shall slay" hyper speed et dépressive, "Infernalord" au beat insensé et breaks atmo magnifiques, "The moon with thousand shapes" et Perished" aux solos d'un beauté à pleurer tout simplement (le break de "Perished" avec le clavier est mémorable), "Reaper of the orb" plus traditionnelle mais terriblement efficace... Très peu de choses à jeter sur ce disque, la production est parfaite pour le style, et les amateurs de black suédois ou d'expérimentations sombres ne devraient pas passer à côté de ce "Grandeur of Hell"...

note       Publiée le dimanche 20 juillet 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The grandeur of hell (Soli satanae gloriam)".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The grandeur of hell (Soli satanae gloriam)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The grandeur of hell (Soli satanae gloriam)".

Dead26 › samedi 2 mai 2015 - 08:37  message privé !

Un grand album ce premier Diabolicum qui démarre sur une excellente intro qui annonce bien la couleur pour finir tout en (dark) ambiance. Au cours des morceaux j’ai parfois l’impression d’entendre du old Dark Funeral ou du old Mayhem en plus froid et plus industriel mais avec une réelle ambiance. Le côté boite à rythme est géré à merveille et finalement le résultat est plutôt convainquant ce qui donne à l’ensemble une bonne cohésion. Diabolicum a su éviter le piège de l’album redondant et linéaire au possible (typique de la plupart des groupes black/indus) en aérant ses titres de plages expérimentales et de synthés tout à fait crédibles. Un must dans le genre !

Note donnée au disque :       
noar › dimanche 15 juillet 2007 - 22:35  message privé !
vraiment bon je dois dire je m'attendais pas à tel niveau en me procurant ce cd. Je pensais à du bas du front mais c'est loin d'être seulement ça. Ca reste aisément raccrochable à du bon Dark Funeral ou Setherial dans le genre bien sûr mais il y a des titres avec un feeling excellent et des solis superbes. Surprenant quoi. Et le côté indus bah ouais c'est tout simplement la froideur du disque!
Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 25 décembre 2005 - 00:02  message privé !
Ouille celui là fait trés mal , vraiment noir niveau atmosphère , et une programmation exemplaire de la BAR .
Note donnée au disque :       
Panzerkampfwagen › samedi 13 décembre 2003 - 20:56  message privé !
heureusement le coté indus est supportable, un sublime album de black suedois, terrifiant et haineux avec une bonne dose de brutalité.
Note donnée au disque :       
NevrOp4th › dimanche 21 septembre 2003 - 19:44  message privé !
Putain!!! mais se disque et se groupe tue à mort, mais écoutez moi ses solos, j'en suis décoiffé, vraiment très bon se mélange entre le black et l indus.
Note donnée au disque :