Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSuffocation › Breeding the spawn

Suffocation › Breeding the spawn

8 titres - 35:54 min

  • 1/ Beginning of sorrow
  • 2/ Breeding the spawn
  • 3/ Epitaph of the credulous
  • 4/ Marital decimation
  • 5/ Prelude to repulsion
  • 6/ Anomalistic offerings
  • 7/ Ornaments of decrepancy
  • 8/ Ignorant deprivation

enregistrement

Noise lab studios, New York.

line up

Doug Cerrito (guitare), Terrance Hobbs (guitare), Frank Mullen (chant), Chris Richards (basse), Mike Smith (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Beaucoup l'ont réclamé, voici donc Suffocation qui entre sur Guts Of Darkness. Et pour commencer en beauté, commençons par l'album qui suscita le plus de controverses, j'ai nommé "Breeding the spawn". 2ème album de Suffocation, celui-ci marque une affirmation du groupe dans son style : le death metal américain. Vous savez, celui qui a donné naissance à une pléthore de groupes tous plus médiocres les uns que les autres... Le problème de ce disque, c'est clairement le son : loin d'être mauvais ou peu puissant, mais on sent que ce n'est pas maîtrisé. La production varie selon les morceaux, les guitares sont assez inaudibles et manque de punch, et la batterie de Mike Smith est bien trop en avant (même si son jeu est toujours aussi excellent)... Voilà bien pourquoi je ne recommande pas ce disque à ceux qui veulent découvrir Suffocation, mais pour ceux qui connaissent bien le groupe ou le style, c'est autre chose... Le groupe est toujours aussi violent, Frank Mullen avoine toujours autant avec son chant gargantuesque, les riffs hyper techniques demeurent cependant catchy et surtout, comme dit plus haut, Mike Smith possède Le jeu parfait pour jouer du death metal. Loin d'être hyper technique ou rapide, ce dernier dégage une puissance et une hargne qui font partie intégrante du style Suffocation... Niveau composition, difficile de détacher un morceau, tous sont d'un niveau égal et comportent leurs passages accrocheurs et jouissifs, solos déjantés, riffs qui partent dans tous les sens, basse "Websterienne", Suffocation confirme bien son talent et sa suprématie dans le death brutal. Un bon album pour ce groupe culte. Que ceux qui se réclament fan de death jettent une oreille sur ce groupe, si ce n'est déjà fait...

note       Publiée le dimanche 20 juillet 2003

partagez 'Breeding the spawn' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Breeding the spawn"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Breeding the spawn".

ajoutez une note sur : "Breeding the spawn"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Breeding the spawn".

ajoutez un commentaire sur : "Breeding the spawn"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Breeding the spawn".

vargounet › mercredi 16 mai 2018 - 13:48  message privé !

Le mec qui a créer le remaster l'a envoyé à deux membres de Suffo. Pas de réponse de leur part apparemment ...

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mercredi 16 mai 2018 - 09:45  message privé !
avatar

oui, d'ailleurs c'est fou mais je viens de vérifier, cet album qui a été repressé un bon paquet de fois n'a jamais été remasterisé...

vargounet › mardi 15 mai 2018 - 20:19  message privé !

Pour les amateurs, il existe un remix de cet album made fait par un fan et publié sur youtube ou l'on se rend compte à pleine mesure de toute l'excellence des compositions ainsi que de la basse très imposante. Moins léthal que Effigy, moins abouti que Pierced cet album n'en demeure pas moins d'excellente facture. 4/6, mais un point envolé pour la prod.

Note donnée au disque :       
empreznor › mercredi 9 avril 2008 - 19:34  message privé !
on sent pas mal l'influence Schuldiger sur cet album; mais la prod (batterie!!!) et la voix du chanteur gachent le plaisir comme l'a dit poky.
Schtroumpf Grognon › jeudi 19 juillet 2007 - 13:56  message privé !
Très bon album massacré par la prod. J'arrive pas à passer outre malgré de multiples tentatives.
Note donnée au disque :