Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInade › Burning flesh

Inade › Burning flesh

cd • 13 titres

  • 1Overture bells
  • 2Shattered bones
  • 3The coming of the black legions
  • 4Final prayer
  • 5Outcry
  • 6Storm of fire
  • 7Burning flesh
  • 8Through the gates of death
  • 9Genius Loci I
  • 10Genius Loci II
  • 11Genius Loci III
  • 12Genius Loci IV
  • 13Tat twam asi

enregistrement

Light Channel, Allemagne

line up

René Lehmann (musique), Knut Enderlein (musique)

remarques

les titres 1 à 8 sont sortis au format k7 en 1993 // les titres 9 à 12 ont été enregistrés entre 1994 et 1998 // le morceau 13 est extrait de la compilation LP, 'Book of shadows' sortie en 1997
La première édition est une double K7 intitulée 'Burning flesh/Seelenhain", limitée à 50 exemplaires dans un boîtiers de VHS.
Les seconde et troisième éditions K7 ne reprennent que 'Burning flesh', respectivement en boitier cristal et pochette format A5.
Réédité et remasterisé en CD en 2007.

chronique

Styles
ambient
Styles personnels
dark ambient

Inade a été bien inspiré de presser en cd son excellente (mais épuisée) k7 ‘Burning flesh’ car il s’agit ni plus ni moins d’une petite perle de dark ambient et l’étiquette ‘dark’ est ici pleinement justifiée tant cette musique est terrifiante. Tout en elle évoque désolation, ténèbres et mysticisme glauque à coups de basses grondantes, de samples de cloches (’Overture bells’), de chœurs spectraux et parfois de percussions lourdissimes (‘The coming of the black legion’ est à ce niveau exceptionnelle). Minimaliste et envoûtante, s’engager dans son écoute, c’est plonger au coeur des abysses. Et comme si notre bonheur n’était pas assez complet, la version cd propose cinq titres exceptionnels tout aussi glauques et parfaitement liés thématiquement aux atmosphères lugubres de ‘Burning flesh’. Quatre compositions sont tirées de ‘Genius Loci’ et se situent dans une veine pouvant se rapprocher de Desiderii Marginis ( période ‘Deadbeat’) : nappes abyssales, percus ethniques, samples de voix inquiétants…Quant à l’ultime pièce, extraite d’une compilation baptisée ‘Book of shadows’, elle n’a pas à rougir vis à vis des précédentes. Ecouté fort et dans le noir, ‘Burning flesh’ vous glacera les sangs et vous adorerez ça.

note       Publiée le mercredi 16 juillet 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Burning flesh".

notes

Note moyenne        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Burning flesh".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Burning flesh".

Hazincourt › jeudi 30 juin 2016 - 11:28  message privé !

Enfin commandé depuis le temps ! un sommet du dark ambient rituel ! Quand je vois ce qui sort maintenant et la pauvreté générale du genre, Loki Foundation reste une valeur sûr.

Dead26 › samedi 9 mai 2015 - 10:04  message privé !

Bien bandant cet album avec que du bon son, même si dans l’ensemble c’est assez linéaire je m’ennuie pas une seule seconde, et quand arrive "Storm Of Fire" c’est la claquasse assurée avec cette montée de fou tout en retenue. L’ensemble "Genius Loci I-IV" est vraiment trop excellent aussi… En fait aucun titre n'est à jeter. Ouais Burning Flesh c’est une bonne grosse tuerie dans le genre dark ambiant, ils inventent rien mais maîtrisent super bien leur sujet avec tact et brio, et pour une fois que c’est pas suédois !

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › samedi 3 avril 2010 - 23:27  message privé !

Vraiment excellent cet album, "The Coming of the Black Legions" et ses tambours est en effet impressionnante, à rendre fou ! Et ces nappes et souffles qui n'évoquent que des terres désolées et des précipices sans fond... Miam miam.

Note donnée au disque :       
VL › mardi 26 juin 2007 - 21:25  message privé !
avatar
A mon sens la meilleure sortie de Inade, froide à l'extreme, d'un minimalisme réfléchi, d'une violence retenue... bref la classe! A ecouter aussi: leur live sur Tesco Disco, d'une glaçante maitrise, et traitant de sujets tout aussi ambigus.
Note donnée au disque :       
juj › mardi 18 avril 2006 - 13:43  message privé !
ben perso, à part en effet les genius loci et tat twam asi, il me paraît plus anodin que la suite et certains des précédentts, mais faudrait que je le réécoute ; en tous cas le petit dernier (dispo pour un peu moins de 15€ port compris chez malignant) est un bijou, deep de chez deep, et d'un noir intersidéral