Vous êtes ici › Les groupes / artistesTType O Negative › Bloody Kisses

Type O Negative › Bloody Kisses

cd • 14 titres

  • 1Machine screw
  • 2Christian woman
  • 3Black n° 1
  • 4Fay wray come out and play
  • 5Kill all the white people
  • 6Summer breeze [reprise de Seals and Crofts]
  • 7Set me on fire
  • 8Dark side of the womb
  • 9We hate everyone
  • 10Bloody kisses
  • 113.0.I.F.
  • 12Too late : frozen
  • 13Blood & fire
  • 14Can't lose you

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré aux Systems Two à Brooklyn, NY

line up

Sal Abruscato (batterie, chant), Kenny Hickey (guitares, chant), Josh Silver (claviers, chant), Peter Steele (chant, basse)

remarques

Les éditions digipack de 1994 et 1999 proposent une pochette différente de celle de l'édition de 1993. Les titres présentés sont aussi différents : 1/ Christian woman - 2/ Bloody kisses - 3/ Too late : frozen - 4/ Blood & fire - 5/ Can't lose you - 6/ Summer breeze - 7/ Set me on fire - 8/ Suspended in dusk - 9/ Black N° 1

chronique

Les choses sérieuses commencent. Après un début de carrière assez mauvais, ce "Bloody kisses" entame vraiment la partie la plus intéressante de la formation. Après les deux premiers "vrais" morceaux, "Christian woman" et "Black n° 1", tout le passé est oublié. Franchement, comment rester insensible devant la deuxième partie de "Christian woman" et son clavecin magnifique ? Tout est beaucoup plus fin, plus professionnel, plus beau que sur les premiers albums, le jour et la nuit, et surtout la voix de Peter, quelle voix, quelle chaleur ! Vraiment fantastique. Le pire, si j'ose dire, c'est que la suite est tout aussi excellente. Même les morceaux rapides comme "Kill all the white people" sont bons. L'ajout de chœurs à des moments judicieux renforce encore plus la beauté, l'aboutissement et le côté gothique de la musique. Gothique, le mot est jeté, mais ici pas d'électro, du vrai metal-gothic avec pour illustrer à la perfection ce terme un génialissime "Bloody kisses". Le contraste avec la première partie de la carrière du groupe est saisissant, cet album, très travaillé avec d'excellents arrangements, fait passer ses prédécesseurs pour de très mauvaises et pâles démos au son pourri. Ici, tout est beau, recherché et délicat. A aucun moment le niveau ne baisse durant l'heure et quart que dure l'album pour s'achever en apothéose avec "Can't lose you". Un pur chef d'œuvre !

note       Publiée le samedi 5 mai 2001

chronique

Pour une bonne surprise, ce nouvel album de Type O Negative en est une. En effet, pour la première fois le groupe présente des compositions vraiment travaillées et léchées à l'extrême. La chaleur des vocaux de Peter Steele est carrément envoûtante et vous colle des frissons de partout ! Des titres très longs comme "Christian woman", "Can't lose you" ou encore l'exceptionnel, que dis-je le fabuleux, prodigieux, trippant "Bloody kisses" (qui mérite à lui seul l'achat du cd) prouvent bel et bien que Type O Negative est passé dans la catégorie supérieure. Ces trois magnifiques titres restent pour moi les meilleurs que le groupe aient enregistrés. Le reste de l'album ne maintient pas la barre aussi haut mais reste néanmoins d'un très bon niveau avec des surprises sur chaque morceau. Ajoutez à tout ça une pochette sublime et vous obtenez tout simplement un des meilleurs albums de gothic metal sortis à ce jour. A noter qu'une version collector digipack de l'album est sortie en 1994 aux Etats-Unis.

note       Publiée le dimanche 17 juin 2001

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Bloody Kisses" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Bloody Kisses".

notes

Note moyenne        74 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Bloody Kisses".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Bloody Kisses".

Consultant en informatique Envoyez un message privé àConsultant en informatique
avatar

Pas non plus hyper fan de celui-ci, musicalement c'est un peu le bordel, et niveau paroles à part quelques bravades d'anthologie ("Jesus Chist looks like me", ou l'inénarrable "Loving you is like loving the dead" sur un air de glam rock) ça manque un peu de sel ("Kill all the white people" ou "We hate everyone" pourraient faire marrer, mais quand on apprend que Peter les a écrits en guise de dédouanement face la presse européenne qui le prenait pour un facho, ça perd un peu de son charme... et puis quoiqu'il arrive il quand même autrement meilleur dans le registre graveleux ou dans le pathos tarte à la crème). Côté prod ça se cherche un peu aussi (mais j'ai vraiment un faible pour le son trollesque de World Coming Down), même si dans les passages Beatles-esque on sent qu'ils sont sur la bonne voie. Sacré groupe doudou en tout cas, qui t'offre un niveau de lecture sans cesse renouvelé quand tu les écoutes à 20, puis 30, puis 40 ans... merci géant vert pour toutes ces années et souvenirs !

luapluap Envoyez un message privé àluapluap

Zugal suppot de Satan. Celui-là est celui que j'écoute le moins (October Rust/World Coming Down passent devantt) mais c'est quand même un putain d'album.

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Kill all the white people, Type O précurseur de Nick Conrad ! Steele rules !

Note donnée au disque :       
Rikkit Envoyez un message privé àRikkit

L'enchaînement memorable Summer Breeze et Set me on fire. Du Vitus/Sabbath passé à la moulinette pop et du Harrison/Lennon passé à la moulinette Doom 70's. Les mecs décomplexés à fond.

Oh et puis le D-Upbeat et son break doom. Enorme.

Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Toujours aussi bon avec les années qui passent. Petit regret que la version "Out of the Ashes" de Blood & Fire ne soit pas sur l'album, mais c'est du mineur. Chef d’œuvre.

Note donnée au disque :