Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGoethes Erben › Die Brut

Goethes Erben › Die Brut

cd • 5 titres

  • 1Die Brut
  • 2Stilleben
  • 3Krieg
  • 4Das Ende 1989
  • 5Abseits des Lichtes

enregistrement

enregistré au printemps 1992

line up

Oswald Henke (chant, récitation, voix), Mindy Kumbalek (claviers, piano, batterie, saxophone)

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
cabaret gothique / romantisme noir

Interrogé à propos du concept de ‘Die Brut’, plus politisé et moins purement philosophique qu’à l’accoutumée, Oswald Henke s’est dit concerné par la montée des extrémismes, ces derniers visant tout d’abord les étrangers, les religions parallèles puis les marginaux et les artistes, donc la scène gothique comme tout autre groupuscule atypique. Le résultat est ce morceau inquiétant sur fond de roulements de tambour qui donne son titre au mini. Après une courte récitation, ‘Stilleben’, ‘Krieg’, summum de mélancolie, évoque à merveille les charniers, la douleur, les peines et les chagrins dus à la guerre sur fond de petite musique froide et désenchantée. Poète écorché, Oswald ne triche pas, sa voix, sa récitation ont le don de frapper juste et de faire mal tant par les mots que les intonations. On retrouve également des compositions plus anciennes, telles que ‘Das Ende 1989’ parfaitement à sa place sur ce disque consacré au thème de la guerre et de la destruction. Après tant de noirceur, ‘Abseits des Lichtes’ clôt ce dur mais magnifique petit album sur une note de tristesse plus apaisante ; dépressifs s’abstenir !

note       Publiée le jeudi 3 juillet 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Die Brut".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Die Brut".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Die Brut".

juj › mercredi 19 juillet 2006 - 09:33  message privé !
*sans fond
Note donnée au disque :       
juj › mercredi 19 juillet 2006 - 09:27  message privé !
terrible ... quelle ambiance de mort et de tristesse
Note donnée au disque :