Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGoethes Erben › 1.Kapitel

Goethes Erben › 1.Kapitel

cd | 8 titres

  • 1 Der Spiegel
  • 2 Der Weg
  • 3 Stumme Zeugen
  • 4 Das Ende 1989
  • 5 Schatten
  • 6 Spuren im Schnee
  • 7 5 Jahre
  • 8 Ein Licht erlischt

enregistrement

Titres 1-4 enregistrés au Danse Macabre Studio par Bruno Kramm (Das Ich) au printemps 1989. Les titres 5-8 ont été enregistrés live au Jugendzentrum de Schongau, Allemagne

line up

Oswald Henke (chant, voix, récitation), P.S. (musique), Mindy Kumbalek (clavier, saxophone, batterie)

remarques

P.S. a quitté le groupe après leur premier concert

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
cabaret gothique / romantisme noir

Lorsque l’on opte pour un nom tel que ‘Les Héritiers de Goethe’, mieux vaut être à la hauteur d’un tel choix, ce qui est assurément le cas de Oswald Henke et ses complices. Jamais en effet groupe n’aura à ce point redonné ses lettres de noblesse à la langue allemande (exception faite de Das Ich sur l’album ‘Morgue’) au sens le plus noble et le plus artistique du terme. Goethes Erben, c’est la personnalisation contemporaine de l’esprit du romantisme noir du XIXe siècle. Mené de voix de maître par le très charismatique sieur Henke, le groupe axe avant tout sa démarche sur une approche par le texte. Extrêmement profonds, soignés, poétiques et torturés, ces derniers sont rarement chantés, plutôt récités, hurlés, chuchotés, pleurés… chaque album est ainsi baigné d’une atmosphère théâtrale extrêmement développée qui, de par le talent de ses interprètes, évoque cette tension et ces frissons si typiques de la scène. ‘Erste Kapitel’ groupe les deux premiers enregistrements de Goethes Erben, à savoir les deux cassettes ‘Der Speigel, dessen Weg durch stumme Zeugen zum Ende führt’ et ‘Live 25.05.90’(soit leur tout premier concert). A cette époque encore un simple duo, le groupe étonne d’emblée par sa démarche et sa parfaite assurance quant à la manière de la mener à bien. Même si le verbe est le pilier de toute composition, la musique n’est nullement en reste. ‘Der Spiegel’ débute comme une pièce cabaret débridée au piano qui évolue en parfaite adéquation avec la récitation. D’emblée, on remarque la profondeur et la noirceur du morceau. Oswald Henke, véritable homme de théâtre jongle avec la langue allemande avec une aisance stupéfiante et sait trouver le ton juste…nulle mélancolie larmoyante mais une sensibilité à fleur de peau, des sentiments à vif et un timbre écorché qui hurle sa douleur, la chuchote, la caresse du bout des mots pour la crucifier d’un éclat vocal lugubre. ‘Der Weg’ enfonce le clou, ballade poignante décrivant les deniers instants et les souvenirs d’un condamné à mort; débutant au piano, le morceau cède la place à un rythme terrifiant comme les coups d’un tocsin avant que ne s’élève des chœurs grandiloquents pour une émotion qui atteint le paroxysme de la tristesse. Clavier encore pour ‘Stumme Zeugen’, complainte angoissante qui évoque volontiers Das Ich période ‘Die Propheten’ (rien d’étonnant puisque ce titre ainsi que ‘Der Weg’ ont été composés par Bruno Kramm). ‘Das Ende (1989) conclut de façon apocalyptique cette première partie avec un Oswald Henke rugissant ses prophéties. La seconde partie témoigne du parfait sens de la scène de Goethes Erben : musique et voix y évoluent en parfaite adéquation pour une superbe séquence de cabaret gothique. La musique est encore produite au clavier, nous sommes encore loin des arrangements pour orchestres qui suivront par la suite, mais cela ne constitue pas un obstacle pour les atmosphères qui restent lugubres et mélancoliques à souhait. Un premier essai qui a tout du chef d’œuvre de jeunesse, Goethe aurait sûrement apprécié !

note       Publiée le jeudi 3 juillet 2003

partagez '1.Kapitel' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "1.Kapitel"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "1.Kapitel".

ajoutez une note sur : "1.Kapitel"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "1.Kapitel".

ajoutez un commentaire sur : "1.Kapitel"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "1.Kapitel".

michel rocard › vendredi 6 janvier 2006 - 02:25  message privé !
Je suis tombé sur cette chronique un peu par hasard ne connaissant pas grand chose au style et rien de ce groupe. He bien je peux dire qu'après avoir lu la chro, j'ai dl le morceau "der Weg" et je suis soufflé par l'ambiance particulièrement malsaine qui règne là dedans (je crois que même "No Joy de Khanate ne me fais pas autant d'effet à ce niveau là, oui ça n'a rien à voir) Le reste serait il du même tonneau? parce qu'à ce rythme là je vais vite me procurer l'album.
dav › vendredi 25 février 2005 - 15:50  message privé !
Excellent comme toujours !!!
Note donnée au disque :       
vin sang › mardi 26 août 2003 - 14:10  message privé !
la plume de twilight a largement résumé ce que je pense de goethes erben,je ne posséde pas encore toutes les oeuvres mais jusqu'a maintenant je n'ais jamais été deçu par ce groupe.dans Kapitel mon morceaux préférer est "schatten".
Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 11 juillet 2003 - 18:30  message privé !
avatar
Impossible que tu ne parles pas allemand, on l'apprend tous en Suisse, hi hi...sérieusment, je ne pense pas que ça pose problème, la langue a une musique même si on en comprend pas le message...
Eliphas › mercredi 9 juillet 2003 - 22:55  message privé !
Est-ce que si l'on ne parle pas un mot d'allemand comme moi, cet album est tout de même intéressant? Parce que, ça a l'air pas mal du tout!