Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTartaros › The red jewel

Tartaros › The red jewel

8 titres - 40:27 min

  • 1/ The lamentable sonata
  • 2/ The ruby mine
  • 3/ A shape in fair disguise
  • 4/ Storm of terror
  • 5/ Into the faculty of wonderful secrets
  • 6/ The red jewel
  • 7/ The intense domain of grievousness
  • 8/ The 5th and the hysteric

enregistrement

SMI studios.

line up

Charmand Grimloch.

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black symphonique

Tartaros avait mis le barre très haut avec le culte "the grand psychotic castle", et lui donner un successeur n'était pas tâche aisée. Et soyons clair, ma déception fut grande à l'écoute de ce "The red jewel". Charmand Grimloch a décidé de durcir le ton en appuyant beaucoup plus les guitares (autrefois très en arrière), seulement celles-ci sont dôtées d'un son particulièrement synthétique, idem pour la boite à rythme qui bourrine à tout va sans grande efficacité... Bref, au niveau sonore pur, le disque est pour moi un échec, mais quid des compositions ? Ici encore, gros changement. Les morceaux semblent plutôt partir des riffs plutôt que des lignes de claviers, du coup l'ensemble sonne bien moins original, et fait souvent penser à du Emperor (pas très étonnant cela dit...) en moins bien... Reste cependant que Charmand est un excellent clavieriste capable de créer les ambiances horrifiques les plus glaciales avec seulement 2 sons, et il nous le prouve à nouveau ! En effet, une fois encore, le clavier est ici impeccable dans son rôle créateur d'atmosphères, même si plus en retrait, en parfaite adéquation avec les choeurs malins (la fin du disque sur le miaulement de chat est assez mortelle)... Ceci dit l'impression finale est bien mitigée, la volonté de faire quelque chose de plus violent est très claire, mais cela se fait comme trop souvent au détriment de l'ambiance... Et lorsque l'on voit le niveau du premier Mcd, impossible de ne pas être déçu... Cependant, ceci reste un disque à conseiller pour les fans de films d'horreurs type "maison hantée", et adorateur du clavier horrifique ne possédant pas "the grand psychotic castle"... Les autres peuvent s'abstenir, ou lire la chronique précédente...

note       Publiée le dimanche 29 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The red jewel".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The red jewel".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The red jewel".

Laurent Voulzy › vendredi 11 janvier 2008 - 13:04  message privé !
un gros "BOF" pour moi
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › vendredi 11 janvier 2008 - 03:05  message privé !
avatar
En fait le gros défaut de "Red Jewel" se nomme "Grand Psychotic Castle" - dur de passer après un chef d'oeuvre pareil. Mais c'est vrai que l'abrasivité de certains titres ("Intense Domain...", entres autres) estompe quelque peu la déception.
Note donnée au disque :       
arckanum › vendredi 11 janvier 2008 - 03:02  message privé !
Juste un bon opus de Black/sympho. Je l'attendais tellement cette galette et puis..... Déçue.
Note donnée au disque :       
Actéon › vendredi 25 juillet 2003 - 21:31  message privé !
Erreur mes amis ! cet album est une réussite ! véritable chef d'oeuvre pour moi en tout cas... mais c'est sur que ça a changé, et ça se rapproche beaucoup plus d'Emperor de l'époque "anthems to the welkin at dusk". une vrai clakkkkkkkk
Note donnée au disque :       
solarfall › lundi 30 juin 2003 - 10:07  message privé !
Déception, déception... Apres un mini d'anthologie, c'est le seul sentiment qui reste à l'écoute de ce red jewel qui n'a rien de précieux...