Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUntoten › Kiss of death

Untoten › Kiss of death

cd • 11 titres

  • 1Flies
  • 2Lord of the flies
  • 3Sex with a dog
  • 4White Chapel victims
  • 5Welcome space brothers
  • 6Sperm finger
  • 7Shelter from death
  • 8The younger the girl
  • 9Unbelievable
  • 10Kiss your heart out
  • 11Cave of genitals

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Greta Csatlos (chant), David A.Line (instruments)

remarques

chronique

Après la bombe death rock / punk métal qu’était ‘Habe keine Angst Velucifer’, ‘Kiss of death’ offre un contraste assez saisissant, non pas que l’esprit du groupe aie changé (nous sommes bien dans des atmosphères on ne peut plus gothiques où le sexe et la mort tiennent une grande place) mais Untoten fait d’emblée preuve d’une audace sans limite et travaille sur des structures bien différentes des schémas plus classiques de son premier opus. Petite visite des lieux : ‘Lord of the flies’ débute comme une mélancolique ballade sur fond de synthé, de piano et la voix de Greta déformée qui lui donne un timbre tremblotant plutôt malsain, avant de s’emballer sur des riffs presque métal sur le refrain pour s’achever en un morceau de gothique traditionnel. ‘White chapel victims’ sonne comme un excellent morceau de new wave électronique dont le ton ‘plaisant’ contraste de façon grinçante avec le contenu des paroles. ‘Welcome space brothers’ conjugue des guitares lourdes avec des synthés aigus presque dissonants. ‘Sperm fingers’ et ‘Shelter from death’ sont, eux, deux morceaux de cold wave gothique plus classique qui évoquent volontiers quelques échos de Siouxsie, notamment au niveau du chant. Retour à des atmosphères plus expérimentales avec ‘ The younger the girl’ qui débute par des ‘tadoudi douda’ plutôt malvenus avant d’exploser sur des rythmes binaires, des guitares sombres, une touche de saxophone (!) et des voix déformées. ‘Unbelievable’ renoue avec l’aspect eighties par une boîte à rythmes à deux sous qui lui donne une couleur new wave rappelant volontiers quelques titres de Siouxsie (période ‘Kaleidoscope’); plutôt agréable, le chant de Greta y faisant merveille. ‘Kiss your heart out’ est plus proche du death rock des débuts avec une pointe ‘Sisters of mercy’ de par la voix masculine. Le tout s’achève par un ‘Cave of genitals’ conjuguant saxos orientaux et électro new-wave débridée. Tous les éléments du son Untoten sont donc ici réunis, à savoir une ligne gothique nette, des mélanges surprenants et inattendus, des arrangements surprenants et efficaces et une grande diversité d’atmosphères. Ajoutons à cela un sens de la mélodie efficace et une bonne louche d’humour noir second degré. Un groupe bienvenu dans une scène allemande qui, à quelques heureuses exceptions prêtes, s’uniformise de plus en plus.

note       Publiée le dimanche 29 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Kiss of death".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kiss of death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kiss of death".