Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Awakening › Risen

The Awakening › Risen

cd • 15 titres

  • 1Nightfall
  • 2Past idol
  • 3Change
  • 4Focus
  • 5The sounds of silence
  • 6Difference
  • 7Intervention
  • 8Holocaust
  • 9Standing
  • 10Turn away
  • 11Jezzebel
  • 12Sacrificial
  • 13Child of the moon
  • 14Standing (acoustic version)
  • 15No reason

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Mega music recording studio, Afrique du Sud. Produit par Leon Erasmus et Ashton Nyte

line up

Ashton Nyte (chant, instruments), Jenni Hazell (basse), Philip Booyens (guitare). Leon Erasmus (clavier), Cheryl Staples (choeurs)

remarques

'Sounds of silence' est une reprise de Simon and Garfunkel
www.awakening.co.za

chronique

L’Afrique du Sud n’est certes pas le pays où l’on s’attendrait le plus à trouver une scène gothique et pourtant, elle existe bel et bien, musicalement portée par Ashton Nyte, véritable bourreau de travail qui non content de composer, enregistrer, produire la musique de son projet The Awakening (au sein duquel il interprète tous les instruments), trouve le temps d’enregistrer en solo (deux albums et un troisième en préparation) et de jouer les producteurs (pour les excellents Silex notamment). ‘Risen’ constitue donc la première pierre de cette carrière bien remplie. Dès le premier morceau, le ton est donné, il s’agit d’un rock gothique influencé par les Sisters of Mercy, Garden of delight, Fields of the Nephilim, corsé d’une touche de Type O Negative (débarrassé de son côté métal). On sent également dans sa voix caverneuse que notre homme apprécie probablement Bowie. Bref, les influences sont évidentes mais nombreuses et arrangées de façon personnelle. Ashton privilégie les arrangements simples et directs, ce qui donne un côté âpre à sa musique : boîte à rythmes sèche, guitares musclées (sans pour autant sonner métal), basse plombée. Il ne dédaigne pas pour autant quelques chansons plus calmes (‘Standing’, le nocturne ‘Sacrificial’ ou le hanté ‘Child of the moon’). On trouve également sur ‘Risen’ une bonne reprise du ‘Sounds of silence’ de Simon and Garfunkel version gothique. C’est un premier album et cela se sent mais néanmoins, le ton est d’emblée crédible, mi désespéré mi sensuel, et témoigne d’une vision musicale plutôt mature. Le cd étant une réimpression, il propose en outre deux bons titres bonus dont une intéressante version acoustique de ‘Standing’ hantée par le spectre de Bowie. A l’écoute de ‘Risen’, on comprend l’engouement rapide que le public a pu ressentir pour The Awakening.

note       Publiée le lundi 16 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Risen".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Risen".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Risen".