Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTricky › Vulnerable

Tricky › Vulnerable

  • 2003 • Anti 6648-2 • 1 CD digipack

cd • 13 titres • 44:26 min

  • 1Stay
  • 2Antimatter
  • 3Ice Pick
  • 4Car Crash
  • 5Dear Godreprise de XTC
  • 6How High
  • 7What is Wrong
  • 8Hollow
  • 9Moody
  • 10Wait for God
  • 11Where I'm From
  • 12The Love Catsreprise de The Cure
  • 13Search Search Survive

enregistrement

Durban Studios, Ocean Way, Californie, USA, 2002

line up

Perry Melius (batterie), Tricky (chant, batterie, basse, claviers), Costanza Francavilla (chant, guitare), Mario Munoz (guiatre), Dave Withman (programmation), Mark Thwaite (guitares), Gareth Bowen (claviers), Wayne Nunes (basse), Ryan Rehm (arrangements cordes), Liz Constantine (voix), Steve Loria (basse)

remarques

Il existe une autre édition comportant un DVD de vingt-cinq minutes incluants clips et extraits de concerts

chronique

Avant même de se heurter aux critiques, Tricky déblaye le terrain : pour son sixième album, il sera donc "Vulnerable". Sans enjeux véritables, à la merci du premier venu. Les premières paroles qui ouvrent ce disque se présentent comme un avoeu : "I don't wanna stay". La course de Tricky se serait donc stoppée net et se serait transformée en une fuite désespérée dont ce disque en incarnerait l'ultime refuge. Il est plus que temps de se faire une raison : le petit génie qu'était Tricky à ses débuts, le dément qui s'était amusé à se saborder tout seul n'existe plus. Ce nouvel album lumineux, de la pochette au contenu, poursuit sur la lancée du piteux "Blowback". Il s'agit donc encore hélas d'un disque dépourvu de toute idée de rugosité. Avec une instrumentation toute entière tournée vers l'électronique, des claviers aux parties de batterie, tout semble avoir été dessiné dans une esthétique de plastique jettable, à l'opposé même de toute idée de recyclage, chose qui, en un sens, resprésente bien la philosphie de ce trip hop qui ne veut plus rien dire. Après tout, cela fait bien longtemps que Tricky ne se cache plus d'être un artiste pop, tout simplement. Alors, à quoi bon ? Au milieu de ce sombre portrait, où l'on pointera deux nouvelles reprises (une d'XTC, "Dear God", et une autre de The Cure, "Love Cats"), quelques éléments inédits viennent pourtant lui conférer un intérêt et une saveur bien plus agréable que ce que fût à même de nous apporter péniblement son triste prédécesseur. Après de longues hésitations, il semblerait que Tricky ait enfin trouvé une nouvelle muse en la personne de Costanza Francavilla. Celle-ci porte à bout de bras la plupart des compositions de ce nouvel album écrit sous le soleil de Californie, et dont nous retiendrons tout particulièrement l'aliénant "What is Wrong", l'évanescent "Hollow", l'oblique "Wait for God" et l'aussi trouble qu'éphémère "Search, Search, Survive", chacun de ces titres prouvant que Tricky n'a peut-être pas encore dit son dernier mot. Pourra-t-elle lui apporter ce second souffle dont il a tant besoin ? C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

note       Publiée le dimanche 15 juin 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vulnerable".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vulnerable".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vulnerable".

Ramon › samedi 20 juillet 2013 - 10:51  message privé !

Tiens, celui-ci également vaut bien mieux (du moins c'est mon avis et je le partage) que ce qui en est dit.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › samedi 16 août 2008 - 18:27  message privé !
Après quelques écoutes, je trouve moi aussi cet album sympa. C'est certes beaucoup plus gai et accessible qu'avant, mais globalement c'est pas mal. J'aime bien "Car Crash".
Note donnée au disque :       
The Gloth › mercredi 27 février 2008 - 15:29  message privé !
Moi je le trouve bon cet album. Pas transcendant, mais agréable à écouter.
juj › mercredi 26 juillet 2006 - 16:04  message privé !
là c'est le trente sixième dessous, de la pop rock tripopisante mes couilles de série, RIP
Note donnée au disque :       
Damodafoca › dimanche 20 juin 2004 - 10:56  message privé !
c'est son meilleur album depuis qu'il s'est acoquiné de ce son plastique ( dommage!!) . l'équilibre que lui fournit esperanza permet a tricky de retrové la force de ses première productions . en tout cas , dpeuis son changement de style , c'est le meilleur de ses albums ( bien au dessus de juxtapose et blowback)
Note donnée au disque :