Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSevered Savior › Brutality is law

Severed Savior › Brutality is law

10 titres - 31:58 min

  • 1/ One by one
  • 2/ Buried again
  • 3/ Brutality is law
  • 4/ Unholy member
  • 5/ Bloody prolapse
  • 6/ Blessed by the beast
  • 7/ Forced to bleed
  • 8/ Severed savior
  • 9/ Public mutilation
  • 10/ Death is just the beginning

enregistrement

Enregistré aux Digisound Studios entre août 2002 et janvier 2003

line up

Dusty (chant), Jared (guitares), Murray (basse), Troy (batterie)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Hum, voici un groupe dont le mot "finesse" ne fait pas partie du vocabulaire. Rien que le titre de l'album nous met directement sur la voie : death metal, et brutal bien évidemment ! La demi-heure que dure l'album est vraiment sans répis, sans temps mort. Ca bastonne de tous les côtés, c'est très bourrin avec des blasts bien contrôlés et une double grosse caisse omniprésente ou presque... Le chanteur est bien entendu bien en voix, dans un style très guttural comme il faut. Niveau technique, les quelques soli sont bien sympas, slayeresques, mais un peu trop rares hélas. Ils permettaient de "souffler" un peu et d'avoir un peu de diversité (si peu...). Que dire de plus ? Ben que niveau originalité, on repassera parce que c'est zéro ! Franchement, au bout de 3 titres, je n'ai qu'une seule envie, appuyer sur 'Stop' ! C'est peut-être super bien exécuté, mais qu'est ce que c'est chiant !

note       Publiée le dimanche 1 juin 2003

partagez 'Brutality is law' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Brutality is law"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Brutality is law".

ajoutez une note sur : "Brutality is law"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Brutality is law".

ajoutez un commentaire sur : "Brutality is law"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Brutality is law".

gab › mercredi 11 juillet 2007 - 19:23  message privé !
Pas trop amateur de cet album. D'un côté il n'y a pas spéciallement d'ambiance, de l'autre c'est pas spéctaculaire ni "sick as fuck" ou original...
vargounet › mercredi 11 octobre 2006 - 18:44  message privé !
Bah non leur façon de faire du Death n'est pas mauvaise selon moi ,et puis c'est totalement subjectif ce que tu racontes. Sinon, j'avais choppé ce skeud 7 euros à l'époque et ça n'en vaut pas plus. C'est carré ,pas mal joué , relativement brutal mais on atteint pas le summum de l'accroche comme dans certaines formations modernes telles que GUTTURAL SECRETE , INFECTED MALIGNITY pour ne citer qu'eux.
Note donnée au disque :       
obskure › mercredi 11 octobre 2006 - 17:20  message privé !
c'est juste que pour moi le death c'est implacablement : guttural, violent, et pas trop melodique (d'ou l'éternel reproche que font ceux qui ne l'apprécie pas : "c'est lineaire et sans originalité"). Le death n'a pas besoin d'autres qualificatif. Et bon nombre de nouveaux groupes ne trouvent rien de mieux que de parodier le style (avec énormément de mauvais gout: style omniprésence de voix black metal a 2 balles ...). Et j'en reviens à ce groupe leur façon de faire du death n'est pas mauvaise.
Note donnée au disque :       
obskure › mercredi 11 octobre 2006 - 17:19  message privé !
c'est juste que pour moi le death c'est implacablement : guttural, violent, et pas trop melodique (d'ou l'éternel reproche que font ceux qui ne l'apprécie pas : "c'est lineaire et sans originalité"). Le death n'a pas besoin d'autres qualificatif. Et bon nombre de nouveaux groupes ne trouvent rien de mieux que de parodier le style (avec énormément de mauvais gout: style omniprésence de voix black metal a 2 balles ...). Et j'en reviens à ce groupe leur façon de faire du death n'est pas mauvaise.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › mercredi 11 octobre 2006 - 08:46  message privé !
avatar
argh, alors comme ça on chie sur le death old school (et ce genre n'existe pas d'ailleurs, on en apprend tous les jours)... lis les chroniques du genre avant de déblatérer de telles conneries