Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBondage Fruit › III - Récit

Bondage Fruit › III - Récit

6 titres - 72:16 min

  • 1/ Odd Job (11:39)
  • 2/ Kagee Ga Kieru (8:18)
  • 3/ Shortwave from Outer Space (2:52)
  • 4/ Frost and Fire (12:31)
  • 5/ Récit (28:18)
  • 6/ Kinzoku No Taiji (8:38)

enregistrement

Shinjuku Pit Inn, Tokyo, Japon, 25 février 1997

line up

Yuji Katsui (violon, chant, sampler), Kido Natsuki (guitare, orgue, synthétiseur), Ohtsubo Hirohiko (basse), Takara Kumiko (vibraphone, percussions), Okabe Youichi (batterie, percussions, bidouillages électroniques)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
avant garde > zeuhl

Sur ce généreux album en concert, virtuosité et intensité rivalisent d'ingéniosité pour nous faire passer un moment inoubliable d'extase volumétrique. Mes murs en tremblent encore ! Cette fois, les ombres à peine dissimulées de Magma (et son tempo martial), du Mahavishnu Orchestra (et son violon enragé) et de King Crimson (et ses crispations guitaristiques) sont ingérées de manière telles que chacun de ces aspects en deviennent indissociables. La musique de Bondage Fruit se nourrit au même calice. Et c'est jusqu'à la lie qu'ils le boieront. La puissance de feu déployée ici rappelle celle du mythique "Live Hhai" de Magma. Comme Didier Lockwood sur ce disque, c'est le violoniste Katsui Yuji qui malmène son archet pour notre plus grand plaisir. On a mal pour lui. Et comme décrit plus haut, il trouve en Kido Natsuki un allié de poids puisque celui-ci s'amuse plus que de coutume à faire de sa six cordes une créature qui agonise dans des cris suraïgus où les notions de souffrance et de plaisir se mêlent jusqu'à l'extase. La plage titre est, de fait, le gros morceau, et fait passer les titres qui le précédaient, tout aussi bons, comme de simples mises en jambe. Il y eut d'abord le faux blues de "Odd Job" où la slide guitar de Kido Natsuki se bat pour donner du répondant aux samplings éparpillés sur la rythmique d'Okabe Youichi par Katsui Yuji, encore lui. Des expérimentations électroniques qui se poursuivront d'ailleurs sur "Shortwave from Outer Space", léger interlude avant que le groupe ne passe à la charge avec le décisif "Frost and Fire". On tape du pied, on est dedans, à fond, et on oublie tout. Tout le reste. On n'a plus d'importance. On suit le rythme, on est ce rythme et on frétille aux moindres grincements des cordes. On est parti pour un long trip. La musique de Bondage Fruit est une force vive, un brûlot dangereux à ne pas mettre entre toutes les mains. Il ne s'agit pas des crises d'épilepsie anarchique de la bande à Yamatsuka Eye, ni, du reste, des séquences saccadées sauvagement balancées par Tatsuya Yoshida et sa doublure en bas collant. Non ; Bondage Fruit touche ici à quelque chose de plus viscéral, de plus tribal. C'est une fête à la gloire d'un dieu païen en pleine forêt tropicale, autour d'un feu de camp. La nuit sera longue.

note       Publiée le jeudi 29 mai 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "III - Récit".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "III - Récit".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "III - Récit".

julayss › jeudi 21 juin 2018 - 05:19  message privé !

Musique démentielle et le son est excellent pour un live.

Note donnée au disque :