Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBrad › Welcome to Discovery Park

Brad › Welcome to Discovery Park

15 titres - 65:50 min

  • 1/ Brothers and Sisters (5:35)
  • 2/ Shinin' (4:21)
  • 3/ Drop It Down (4:16)
  • 4/ Never Let Each Other Down (4:00)
  • 5/ If You Could Make It Good (4:50)
  • 6/ Revolution (3:38)
  • 7/ Takin' It Easy (3:11)
  • 8/ Sheepish (4:11)
  • 9/ All is One (4:31)
  • 10/ Couch T Bone (3:56)
  • 11/ La, La, La (3:49)
  • 12/ Yes, You Are (5:29)
  • 13/ Arrakis (6:32)
  • 14/ It Ain't Easy (3:17)
  • 15/ Make Me Crazy (4:14)

enregistrement

Litho Studio et Studio X, Seattle, USA, mai 2001 - mars 2002

line up

Stone Gossard (guitares), Shawn Smith (chant, piano, sythétiseur, guitare acoustique), Regan Hagar (batterie, synthétiseur), Jeremy Toback (basse), Thaddeus Turner (guitares, basse), Mike Berg (claviers, orgue, guitare), Elizabeth Pupo-Walker (percussions)

remarques

chronique

Styles
rock
pop
Styles personnels
post grunge

Le manque de consistance quasi chronique affiché par Pearl Jam depuis "Vitalogy" n'a pas entâché sa réputation au point de le voir s'écrouler sous son propre poids mais a néanmoins sérieusement alimenté un désintérêt progressif du public à son égard. Ce constat est d'autant plus vrai que bon nombre des projets annexes au groupe (Threefish, Mad Season, Brad) se sont souvent révélés bien plus pertinents. Le tout nouveau Brad me ferait presque mentir, mais si l'album ne se montre pas aussi convainquant que l'étaient ses deux prédécesseurs, c'est pour deux raisons très simples : tout d'abord, l'aisance avec laquelle nous rentrions dans les compositions présentes dans "Interiors" ne se renouvelle pas ici avec le même automatisme. Le déroulement général de l'album signe un retour à la structure sur laquelle s'était fixée "Shame", à savoir une alternance d'atmosphères vaguement différentes au travers desquelles plane la voix toujours aussi touchante de Shawn Smith. Rien de fondamentalement impossible à apprivoiser ; cela démontre uniquement que "Welcome to Discovery Park" est un album qui demande du temps avant de se révéler complètement. La seconde raison - un travers auquel ils avaient pourtant réussi à échapper jusqu'ici - c'est sa longueur. L'album aurait clairement gagné en concision si il avait fait l'impasse sur quatre ou cinq titres. Et comme, de plus, l'édition européenne hérite de deux bonus, vous imaginez très facilement que tout cela n'arrange rien à l'affaire... Le groupe a en effet un sérieux talon d'Achille à gérer avec une portion en milieu d'album assez transparente, mais, sur l'ensemble, on épinglera tout de même encore quelques titres à la sensibilité à fleur de peau ("Shinin'", "Never Let Each Other Down", "If You Could Make It Good", "Yes, You Are"), et Stone Gossard de prouver (notamment sur "Revolution") que son inventivité demeure intacte contrairement à ce qu'il nous donne à entendre aujourd'hui au sein de Pearl Jam. En conclusion, il est sans doute encore trop tôt pour statuer à quel degré de déception relatif se situe ce nouveau Brad au sein de sa discographie. Il laisse en tout cas pour l'instant une impression de trop peu. Pour ceux qui veulent s'y essayer, l'écoute des deux premiers albums s'impose avant toute chose.

note       Publiée le jeudi 22 mai 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Welcome to Discovery Park".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Welcome to Discovery Park".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Welcome to Discovery Park".