Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMourning Dawn › Straight to the past...

Mourning Dawn › Straight to the past...

cd | 7 titres

  • 1 Say Goodbye…
  • 2 This lost smile in the dark sky
  • 3 Nihil
  • 4 For a while
  • 5 Mourning dawn
  • 6 Straight to the past
  • 7 Outro

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en Février 2003.

line up

Laurent (guitares, voix, programmation)

remarques

Contact : Poky@gutsofdarkness.com

chronique

Styles
metal extrême
dark metal
Styles personnels
dark metal

Voici du sombre, du noir… voici de l’obscur. Voici quelque chose dont l’attribut majeur est bien la submersion, immédiate, profonde et violente ; une plongée saisissante dans le chaos sonore, la beauté mélodique, la laideur technique parfois jouissive… une plongée dans la gueule de Laurent, dont la voix ennemie domine de sa noirceur une sorte de long cri de rage, de nerfs et de douleurs. Riffs du diable, épaisseur harmonique suffocante, ruptures agressives, des murs de grattes dégueu élevés en remparts comme une forêt prison, et une volonté farouche voire folle furieuse d’en découdre avec sa guitare… à n’importe quel prix. Car Laurent gratte les cordes comme on tanne le cuir… et avec du papier de verre ; il passe du mid au blast avant qu’on aie le temps de s’asseoir ; il construit chaque morceau comme une véritable prise d’otage, séduisant par les notes, agressant par le son, la vitesse, les gueulantes et les larges maladresses de ses rythmiques à la précision douteuse : le break doom de «For a while», d’abord simpliste et sur fausses notes, accords loupés, distensions du tempo, puis triples croches et lâchage de son, a ainsi des allures de mal de mer. Car en alternance avec des instants totalement accomplis, mélodie impeccable, inspiration dynamique puissante, il y a les notes errantes, les accords un peu ivres… la technique en retard. A l’arrivée, on est tout de même en présence d’un monde assez fascinant, bien qu’encore un peu inaccessible, le son de garage, la voix très extrême, la dimension atmosphérique prenante dressée de mélodies, harmonies et densités, mur de grattes et programmation inattaquable, mais aussi cette approximation technique, toujours transfigurée par l’investissement artistique du bonhomme et qui donne naissance à de véritables glissements imprévus au milieu du cauchemar… oui, tous ces ingrédients avec lesquels Laurent travaille en pleine conscience de chacun fonctionnent en cohérence. Les leads et soli, grande force de cette musique comme ils savent être simples, sont curieusement, et heureusement, ceux qui souffrent le moins du jeu du guitariste, et se révèlent des piliers fondateurs de l’ambiance «Mourning Dawn». Moments suspendus à la guitare claire, mais sombre comme un damné, lenteur tempo d’un fan de cathedral, furie crue du grindophile… ambiance lune noire et talent mélodique. Avec «Mourning Dawn» le dark metal rejoint les racines underground de son frère black metal ; ambitieux et travaillé comme tout dark qui se respecte, cette musique est aussi d’une spontanéité et d’une authenticité unique dans le genre…. du true dark metal, la patte de «Mourning Dawn». Le type est meilleur que ses poignets, plus malin que ses doigts, plus subtil que son médiator… et ça s’entend déjà sur ce «Straigh to the past… ».

note       Publiée le jeudi 8 mai 2003

partagez 'Straight to the past...' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Straight to the past..."

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Straight to the past...".

ajoutez une note sur : "Straight to the past..."

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Straight to the past...".

ajoutez un commentaire sur : "Straight to the past..."

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Straight to the past...".

Kurgan › dimanche 17 octobre 2004 - 16:28  message privé !
Difficile de se prononcer... On sent que ça progresse mais c'est pas encore tout à fait ça. Par contre, le coté ambiance sombre est très très fort, bien plus que sur le précédent opus...
Note donnée au disque :       
Arno › lundi 12 juillet 2004 - 18:49  message privé !
La richesse mélodique de cette démo est tellement grande qu'on pardonne volontiers ses erreurs harmoniques...
Note donnée au disque :       
gab › jeudi 10 juin 2004 - 08:23  message privé !
Tu oses t'auto-noter? Petit saligot!
pokemonslaughter › jeudi 10 juin 2004 - 00:12  message privé !
avatar
alors pr expliquer les pains ici, ce n'est pas dûe à une totale non maitrise de l'instrument, mais surtout à un enregistrement supersonique... bien des passages sont du coup baclés... va écouter "the freezing hand of reason" et tu comprendras... (quoique si ma voix te saoule..héhé.. non essaye quand même !)
Note donnée au disque :       
heavydevy › mercredi 9 juin 2004 - 23:00  message privé !
@pokemon:mhh pas mal la démo mais je comprend pas pq tu fais déja des enregistrements alors que tu avais a cette époque presque qu'aucune connaissance en guitare...enfin tu es excusé car c qu'une démo après tout et la musique tiens la route meme si la voix me brise un tantinet les couilles.