Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKinograd ! › "L'homme à la caméra"

Kinograd ! › "L'homme à la caméra"

3 titres - 74:04 min

  • 1/ "L'homme à la caméra"
  • 2/ Telecoms
  • 3/ La ville

enregistrement

Enregistré live à la faculté d'Architecture de la Vilette le 28 février 2002

line up

Joseph (guitare, sample), Boris (guitare), Adrien (basse), Nelson (batterie, sample), Ivan (claviers)

remarques

Le titre 1 représente le concert en lui-même, les titres 2 et 3 étant des bonus tracks reprenants certains passages de la plage 1 (qui dure 60 minutes !) contact : motionpictureman@hotmail.com

chronique

Styles
progressif
rock
ambient
pop
Styles personnels
aérien

Voici l'enregistrement de la deuxième expérience ciné-concert de Kinograd ! (anciennement Peyotl). Après avoir mis en musique le "Nosferatu" de Murnau, le groupe parisien (qui est devenu entre temps un quintette avec l'arrivée à la guitare de Boris) s'est attaqué au film-documentaire de Dziga Vertov "L'homme à la caméra". Le film étant très expérimental, la musique se devait de l'être tout autant ! Et c'est exactement le cas ici ! Les premières minutes sont silencieuses puis c'est le déluge sonore (le début du CD en fait...) avant que la guitare se fasse très aérienne sur les acords du "Dancing with the moonlit knight" de Genesis (de l'album "Selling England by the pound"). Le reste est une succession de plans ambient pop/rock très 70's en montées progressives. Certaines structures font d'ailleurs penser à du Godspeed You Black Emperor !, alors que d'autres se rapprochent plus des premiers Pink Floyd et plus précisément du "Saucerful of secrets". L'évolution du groupe est évidente, la musique est beaucoup moins répétitive que sur le précédent live. Le style devient un peu moins facile à digérer, mais après quelques écoutes, les progrès apparaissent sans contestation possible. Le principal avantage ici, et qui représente à mes yeux la meilleure amélioration par rapport à leur premier essai, c'est que la musique s'écoute parfaitement sans longueur notable indépendamment du film. C'est ce qui fait l'intérêt premier de ce CD. Vraiment dommage que le quintette se soit séparé depuis, alors qu'un nouveau projet sur quelques courts métrages était en pleine préparation...

note       Publiée le mardi 6 mai 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur ""L'homme à la caméra"".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur ""L'homme à la caméra"".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur ""L'homme à la caméra"".