Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTemple Of Baal › Servants of the Beast

Temple Of Baal › Servants of the Beast

7 titres - 31:11 min

  • 1/ Backstab
  • 2/ Triumphing blasphemy
  • 3/ Towards eternal death
  • 4/ Years of hatred
  • 5/ Deathblessed (at the hornlike spears)
  • 6/ Slaves to the beast
  • 7/ Ruins

enregistrement

Enregistré du 22 au 26 Juillet 2002 au studio Frigo, Paris

line up

Amduscias (Chant, guitare), Arkdaemon, Herr Rikk (Batterie)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal old school

Au sein du microcosme de l’underground, certains groupes peuvent prétendre jouir d’un statut assez enviable et dont chaque nouvelle production est attendue impatiemment par la horde des plus fervents défenseurs d’une certaine étique musicale. Dire que Temple of Baal fait parti de ces groupes ne serait pas mentir, et l’attente de la sortie de ce « Servants of the Beast » ne fut que plus dure pour moi au fur et à mesure que celle-ci fut repoussée. Mais enfin le voilà ce premier album, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attente n’aura pas été vaine tellement la qualité de cet opus est grande. La musique proposée ici, comme sur leurs précédentes productions, est un black metal old school teinté de passages thrashy plus qu’efficaces, le tout ayant un rendu malsain et surtout bien crasseux. Car c’est bien le malaise qui ressort en premier lieu de « Servants of the beast », celui-ci étant créé à la fois par une production collant au plus juste au style du groupe, sourde et obscure tout en étant puissante, ainsi que par des riffs percutants et une voix excellente. Les compositions sont quant à elle redoutables et j’ai eu beau chercher la petite bête, jamais je n’ai réussi à trouver un riff, un plan de batterie ou un enchaînement décevant ou simplement en dessous de la moyenne. Tout est bon à prendre, et rien n’est à jeter. On retrouve d’abord des riffs plus linéaires typiques du black metal, destructeurs à souhait et s’intégrant parfaitement au reste des compositions dont l’atout majeur reste les parties old shcool et thrash. En effet, ces dernières sont hyper accrocheuses, chacune étant une invitation au headbanging, et nous rappelant au doux souvenirs de groupes comme Sodom ou Hellhammer, certaines parties vocales ayant même été empruntées au groupe Suisse. Les paroles sont quant à elle blasphématoires à souhait et très bien écrites. L’esprit et le nihilisme du groupe se retrouve donc vomit à la face du monde via la voix d’Amduscias avec une haine fortement perceptible, une crasse invariablement présente, et parfaitement en osmose avec l’environnement dans lequel elle évolue. Sans nul doute cet album fera date puisqu’il puise toute sa force dans une efficacité qui ne baisse pas d’un ton à un seul instant. En tout cas pour moi « Servants of the Beast » est un chef d’œuvre du genre et vient d’ores et déjà s’inscrire parmi les albums à posséder.

note       Publiée le vendredi 2 mai 2003

partagez 'Servants of the Beast' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Servants of the Beast"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Servants of the Beast".

ajoutez une note sur : "Servants of the Beast"

Note moyenne :        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Servants of the Beast".

ajoutez un commentaire sur : "Servants of the Beast"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Servants of the Beast".

Potters field › mercredi 1 août 2007 - 11:42  message privé !
tout a fait. mais moi je te donnais juste une definition, hein.
Lord Max › mercredi 1 août 2007 - 11:38  message privé !
Exactement, ce qui fait que pour l'un, des riffs efficaces seront des riffs pourris pour l'autre ^^
Potters field › mercredi 1 août 2007 - 11:38  message privé !
C'est quand tu ne peux t'empecher de remuer en tous sens ton petit corps, enchainant impitoyablement moulinets devastateurs avec les bras et headbanging feroce.
boumbastik › mercredi 1 août 2007 - 11:35  message privé !
Y aurait-il une âme charitable qui pourrait m'expliquer patiemment (je comprends vite mais faut m'expliquer longtemps) ce que signifie "des riffs EFFICACES". Des riffs efficaces... De la rillette efficace ? Du vent efficace ? Du bleu efficace ? Des riffs efficaces ? Nan, franchement, j'vois pô...
the_guts_of_darkness › samedi 27 mars 2004 - 15:45  message privé !
le manque d'originalité est bien la seule chose que l'on peu reproché à cet album !! ou peut être aussi, le comportement parfois un peu con de Amduscias. (je ne donnerai pas d'exemple mais ceux qui connaissent un peu le personnage savent certainement de quoi je parle.) sinon pour le reste, ce disque est tout simplement excellent.