Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Cramps › Fiends of Dope Island

The Cramps › Fiends of Dope Island

cd • 13 titres

  • 1Big black witchcraft rock
  • 2Papa Satan sang Louie
  • 3Hang up
  • 4Fissure of Rolando
  • 5Dr Fucker M.D. (musical deviant)
  • 6Dopefiend boogie
  • 7Taboo
  • 8Elvis fucking Christ
  • 9She's got balls
  • 10Oowee baby
  • 11Mojo man from Mars
  • 12Color me black
  • 13Wrong way ticket

enregistrement

Hollywood, USA, août 2002. Produit par Lux Interior et Poison Ivy

line up

Lux Interior (chant, harmonica, maracas), Poison Ivy (guitares, theremin), Chopper Franklin (basse, guitare rythmique), Harry Drumdini (batterie)

remarques

chronique

Styles
gothique
rock
Styles personnels
gothabilly

Pour une surprise, c’était une surprise ! Me rendant chez mon disquaire en quête de nouveauté, voilà que je tombe sur un nouveau Cramps flambant neuf, et un vrai disque avec de nouvelles compositions, pas une compilation ou une rétrospective. Quel bonheur, les Cramps ne sont pas morts et ils nous reviennent gonflés à bloc ! Certes, rien de neuf dans leur approche ; le groupe fait ce qu’il aime faire et ce qu’il sait faire, à savoir un gothabilly torturé et dynamique, hanté de zombies, de sexe et de beaucoup d’humour noir sulfureux et salace. Le terme ‘gothabilly’ est on ne peut plus judicieux car le côté sombre de leur musique est très marqué sur ce disque, à tel point qu’on songe parfois au jeune Nick Cave, un peu comme si Birthday party avait fait du rockabilly. Difficile en tous cas de résister au dynamisme de ces treize nouveaux titres. Dès le brillant ‘Big black witchcraft rock’ avec ses roulements de batterie, sa basse lourde et ses guitares sombres, le démon du rock’n’roll s’empare de l’auditeur pour ne plus le lâcher et le secouer parmi les vocaux hantés de Lux Interior. Les mélodies sont en béton, l’énergie intacte, la noirceur de même, avec en prime un zeste de finesse sur le superbe ‘Taboo’ où notre allumé se fait crooner des cimetières au milieu de magnifiques lignes de guitare presque cabaret / blues. Les Cramps seraient-ils des vampires ou des mort-vivants ? Il semble en tous cas que le temps n’ait nulle prise sur eux et leur musique. ‘Fiends of dope island’ est le genre d’album qui donne envie d’aller se payer un perfecto et de se faire tatouer une tête de mort sur l’épaule…shake your bones, baby !

note       Publiée le vendredi 2 mai 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Fiends of Dope Island".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fiends of Dope Island".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fiends of Dope Island".

cimetiere › jeudi 14 juin 2007 - 20:30  message privé !
Je ne dirais pas que cet album est un chef-d'oeuvre. Mais je le trouve bon dans sa totalité. J'ai absolument craquer sur "Taboo" !
Note donnée au disque :       
vinxxdark › mercredi 6 septembre 2006 - 11:35  message privé !
haaaaaaaaa qu'est ce que j'adore guts of darkness...on y découvre de nouvelles choses tout les jours...je ne connaissait pas ce groupe mais voilà c'est fait!!j'ai téléchargez cet album et il est génial ca groove un max!!!! bravo à ce groupe
Note donnée au disque :       
~ ¥oµggø ~ › vendredi 21 avril 2006 - 10:58  message privé !
The Cramps à fond dans la maison pour bien se réveiller, y'a rien de mieux !! Ca te met la pèche pour la journée !
Les.Mondes.Gothiques › jeudi 21 octobre 2004 - 14:10  message privé !
PAREil ...
Note donnée au disque :       
Arno › jeudi 21 octobre 2004 - 13:26  message privé !
Comment ne pas taper tu pied ou swinger comme Elvis en écoutant cet album ?... Putain, j'dois avoir une des ces gueules de cons quand j'écoute ça... Heureusement que personne ne me voit...
Note donnée au disque :