Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMorthem Vlade Art › Herbo dou diable

Morthem Vlade Art › Herbo dou diable

cd • 13 titres

  • 1Leaving the womb-ouverture
  • 2Ripallus
  • 3Beyond sorrow
  • 4Salem
  • 5Barbaric breath
  • 6Cortege I (Chimaera's den)
  • 7The unnameable
  • 8Demons of burried joy
  • 9Surrender
  • 10Cortege II
  • 11Closer to me
  • 12Endless dream
  • 13Dor mee än-finale

enregistrement

Doppelgänger Home Studio, France, entre mars et juin 1997

line up

Gregg Anthe (chant, guitares, basse, claviers, programmation, percussions), Emmanuell D. (chant féminin (contralto), percussions industrielles, choeurs), David Swest (batterie), Anne H., Eric Obelan (violons), Nathaly Manset, Mark et Christophe Deterre (choeurs)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une réédition sur le label Pandaimonium avec une pochette différente

chronique

Styles
gothique
death rock
Styles personnels
gothique symphonique

Et dire que j’avais commandé ce disque sur un simple coup de tête car je trouvais le titre intéressant…quelle claque ! Ce ‘ Herbo dou diable’ est un chef d’œuvre de noirceur gothique dans tous les sens du terme. Laissez-moi vous expliquer, essayez d’imaginer la combinaison entre le death rock de Christian death, le gothique batcave de Bauhaus et l’aspect néoclassique religieux de Dead can dance ; c’est fait ? Hé bien vous avez-là une petite idée du contenu de ce disque. Torturé et glauque du début à la fin, il alterne les pièces purement death rock /gothiques aux guitares sombres et au chant hanté (quelque part entre Valor et Rozz Williams) et des morceaux symphoniques terrifiants d’obscurité et de maîtrise avec une voix féminine dont le timbre grave semble provenir d’outre-tombe, des percussions lourdes, des orgues déments. L’auditeur est pris dans une sorte de transe païennes au relents religieux peuplée de démons ( un coup d’œil à la pochette suffit pour comprendre), un maelstorm empli de rage noire qui gémit et se tord, qui le laisse au final pantelant et muet de bonheur. Tout dans ce disque est parfait, l’exécution est magistrale, le mixage excellent, de même que les arrangements. Une perle d’un noir splendide, un chef d’œuvre de musique gothique oppressante comme on en avait plus entendu depuis belle lurette. A côté de ‘Herbo dou diable’, la B.O de ‘Dracula’ fait presque figure de comptine pour enfant…

note       Publiée le mardi 29 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Herbo dou diable".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Herbo dou diable".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Herbo dou diable".

Richard › dimanche 26 juillet 2015 - 21:17  message privé !

Au risque d'être redondant, Morthem Vlade Art est effectivement pour moi l'un des groupes majeurs des scènes sombres.En effet qui peut se targuer de passer en si peu d'albums et ceci avec une insolente réussite d'un death rock étouffant à une electronica minimale tout aussi aboutie (mon préféré "Things in Photography") ? Aucun déchet dans la production de ce duo novateur et intègre. A l'image d'"Herbo dou diable", le monde de MVA est fascinant, hypnotique. Un grand album d'un grand groupe !

Note donnée au disque :       
stankey › dimanche 7 octobre 2012 - 09:54  message privé !

Chef d’œuvre oui, juste après je placerais 'Antechamber', étrange lui aussi, mais dans un registre. Un grand groupe, vraiment, contre toute attente un grand compagnon de sport, en ce qui me concerne.

Note donnée au disque :       
cyberghost › mardi 17 novembre 2009 - 10:55  message privé !

Euh, un peu douteuse quand même, la comparaison à ISN, surtout venant d'un type qui trouve du Sacrosancts bleed dans le dernier 1349 ;)

Note donnée au disque :       
born to gulo › lundi 16 novembre 2009 - 23:10  message privé !

et d'autres à du ISN de chez lidl

Note donnée au disque :       
cyprine › lundi 16 novembre 2009 - 22:30  message privé !

Certains titres font quand même vachement penser à du Marylin Manson hein...

Note donnée au disque :