Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRSLD › Path of blood

RSLD › Path of blood

  • 2002 - Myrddin, Myrddin 0002 (1 cd)

cd | 8 titres

  • 1 Wenn die Soldaten (Tod in Krieg mix)
  • 2 Vae Victis
  • 3 Path of blood
  • 4 Enemy at the gate (appel du 22 juin 40)
  • 5 Lost Patria
  • 6 Revenge déliverance
  • 7 Heil Europa Freiheit
  • 8 Guard of the tower

line up

J.F (musique, voix)

chronique

Styles
indus
Styles personnels
indus martial et symphonique

Après le prometteur ‘Violent experiment war II’, RSLD nous livre le second volet de son exploration musicale des thèmes de la guerre, de la destruction et du déclin des civilisations. Il me semble approprié de considérer ce ‘Path of blood’ comme la conclusion du travail amorcé sur le premier opus. En effet, là où celui-ci évoquait la violence et le processus de l’attaque au travers d’un savant mélange d’EBM industriel et de samples agressifs, le second traduit davantage l’après-combat, entre ruines, amertume, patriotisme, espoir et tristesse, par une approche plus symphonique et martiale. Certes, on retrouve un aspect industriel martelant au début du disque , notamment sur le réussi ‘Wenn die Soldaten (Tod in Krieg mix)’ mais assez vite, les bruits, samples et autres bribes de discours s’accompagnent de rythmes plus lents et plus lourds, de plages d’orgue profondes pour des atmosphères oscillant entre enthousiasme grandiloquent et désenchantement. La vieille Europe est morte et l’espoir d’une nouvelle est présent, mais derrière ce dynamisme poignant se cache le doute face à un avenir incertain, les orgues profonds ont également un aspect plus funèbre ; on sent l’ambiguïté des rapports de l’être humain avec cette violence qu’il rejette mais qui ne cesse de le fasciner, et la crainte que l’histoire ne tire les enseignements de ses expériences douloureuses et sanglantes. La musique de RSLD a clairement gagné en maturité et en efficacité au niveau des mélodies et des arrangements et des titres comme l’excellent ‘Lost Patria’ (avec ses roulements de tambours et son orgue quasi religieux), 'Path of blood' ou ‘Enemy at the gate (appel du 22 juin 40)’ traduisent à merveille cette complexité des sentiments (exprimée également dans les titres des morceaux). On songe à un croisement entre Der Blutharsch, NON, Dive et Les Joyaux de la Princesse. ‘Path of blood’ se présente donc comme une interrogation puissante, hélas tout à fait d’actualité dans l’atmosphère du conflit américano-irakien. Contacts : http://www.rsld.fr.st

note       Publiée le vendredi 25 avril 2003

partagez 'Path of blood' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Path of blood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Path of blood".

ajoutez une note sur : "Path of blood"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Path of blood".

ajoutez un commentaire sur : "Path of blood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Path of blood".