Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwan Death › Darkness, prodigy and virtuosity

Swan Death › Darkness, prodigy and virtuosity

cd • 12 titres

  • 1World coallition to end cruelty on humans and animals Treasure hunt
  • 2Sorcery
  • 3Nudity talks
  • 4Life-blood
  • 5The youth of a goddess
  • 6Tierkirchhöfe
  • 7The eternal before the end
  • 8Ethn
  • 9Melissa sand
  • 10Demontes
  • 11Loch Swan death queen of the goddess to death, king of the beast to science
  • 12Farewell

enregistrement

MCBS studio, York, Angleterre, Stanford studio, Leeds, Angleterre, de novembre à décembre 1993

line up

Gaëtan Paternot (chant, guitare, synthé, batterie, percussions), Heidi Kanters (chant, synthé), Olivier Walravens (basse)

remarques

http://swandeathsiteofficiel.ifrance.com

chronique

Swan death, ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant, le groupe fête déjà ses douze années d’existence, vit de la musique et est l’une des rares formations dark à avoir tourné en Afrique du Nord : Hors des modes, animés par des convictions sincères (spiritualité païenne, respect des animaux, mythologie,…), ces Belges font partie de ceux pour qui le gothique n’est pas simplement une étiquette musicale mais un réel mode de vie. Comment décrire les compositions de ce second album ? Les influences sont certes connues mais variées et assemblées de façon assez personnelle. Disons qu’outre deux morceaux de cornemuse en guise d’introduction et d’épilogue, Swan death propose un mélange de cold wave et de new wave mélancolique. Plus que la noirceur, c’est un sentiment de tristesse qui prévaut ; une tristesse cotonneuse, brumeuse, savamment distillée autour du travail des claviers très présents au mixage. Plutôt rythmés sur la première partie du disque, les morceaux glissent vers une voie plus atmosphérique à partir de’ Tierkirchhöfe’, voir légèrement incantatoire ou rituelle (‘Ethn’, ‘Melissa sand’, ‘Demontes’) pour conclure sur le très gothique ‘Watch out for the cars in the trees’ chanté en duo. La voix de Gaetan est un élément indissociable de l’identité du groupe. Son timbre particulier, ni plaintif, ni désenchanté, juste mélancolique pourra en surprendre plus d’un ; parfaitement en adéquation avec le spleen des chansons, il sonne pourtant parfois en décalage avec la musique sans que cela ne nuise réellement à la qualité des compositions. L’album contient d’ailleurs de très bons moments comme ‘Treasure hunt’, ‘Youth of a godess’, ‘Watch out for the cars in the trees’ ou ‘Tierkirschhöfe’, ce dernier interprété par Heidi.

note       Publiée le vendredi 18 avril 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Darkness, prodigy and virtuosity" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Darkness, prodigy and virtuosity".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Darkness, prodigy and virtuosity".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Darkness, prodigy and virtuosity".

Richard Envoyez un message privé àRichard

Vraiment sympa alors et merci pour la réponse !

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Je ne sais que dire. Eux me l'ont affirmé quand je les avais faits jouer. Un membre de leur staff a nié des années après mais comme il était en pétard avec eux...Qui croire ? Cela dit, effectivement, hors normes comme ils étaient, rien ne me surprendrait. Des gens adorables en tout cas.

Richard Envoyez un message privé àRichard

Merci Shelleyan encore pour la découverte de ce groupe, je vais m'y attarder un peu. La pochette d'Arsenic II avec Bari-Bari invité à la fête médièvale de Bruges est surprenante et suscite la curiosité :) Je viens de lire toutes tes chros le concernant et la première phrase de celle ci-dessus est plus qu'intrigante. Swan Death a réellement tourné en Afrique du Nord et non pas Amérique ? Si c'est le cas, ce groupe est vraiment alors 'Hors modes'.

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

ça se tente