Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHegemon › Chaos supreme

Hegemon › Chaos supreme

9 titres - 41:30 min

  • 1/ Enter my void (tower of witchery)
  • 2/ A new hatred
  • 3/ A wandering beyond
  • 4/ Chaos supreme
  • 5/ the ring of wisdom
  • 6/ Underneath the fortress
  • 7/ The flight of the dragon knights
  • 8/ interlude
  • 9/ The nihilist

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en avril 2000 au studio Tymix.

line up

Azareth (basse) ; Dark Prophet (guitare) ; Kriss (batterie) ; J.B. (guitare) ; N (voix).

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal bien heavy...

Pour un premier album, voilà une musique on ne peut plus aboutie, bien produite et exécutée… que demande le peuple ? Hegemon fabrique un black puissant et conquérant, riche en breaks et ruptures, changements de rythme fluides et prenants, le tout parfaitement dosé entre brutalité et mélodies : une rencontre du guerrier et de l’occulte. Bien qu’extrême, la musique d’Hegemon est nourrie au heavy metal, les rythmiques s’en ressentent, ainsi que cette volonté de construire précisément les pièces, afin que chacune d’elle apporte son moment fort, sa couleur et ses surprises, et impose sa cohérence propre. De toutes façons Hegemon veut-il faire du real true pur black ? «Nor the cross, nor the pentagram… I piss on both of them… ». Les titres «A new hatred», «A wandering beyond», exemples parmi d’autres, alternent ainsi un lead heavy puissant et des accélérations plus blastiques : la très grande qualité de Hegemon étant de savoir faire du retenu dans son black, sans le trahir. Les lenteurs, les alourdissements, les mélodies intégrées à l’esprit extrême dominant de cet album en renforcent l’efficacité, mais aussi la richesse et la densité. Le son est bon sans être trop propre, la technique des musiciens en accord absolu avec la musique qu’ils déploient, et les alternances Black/guttural de N suivent les reliefs dressés et changeants. Variété des moyens, passages à la basse-batterie seules, acoustique bienvenue, ralentissements mélodico-mélancolique, densité harmonique savamment entretenue par les deux guitaristes et magnifiée par la basse. Moins brutal que ce que le groupe va offrir par la suite, «Chaos Supreme» n’en demeure pas moins typiquement Hegemonique… au plus haut point. On retrouve la rage de course, l’esprit de conquête, la qualité des compositions, et si le son est plus plat, il y gagne en authenticité, sur une musique moins purement dévastatrice et plus mélodique que celle de «By this… ». Il manque peut-être un je ne sais quoi de vraiment ébouriffant… mais voilà un album qui, bien que rare, doit faire partie des prochains objectifs de tout amateur de Hegemon qui se respecte… et ils sont logiquement nombreux. Pour son heavy prononcé, pour le parfait premier chapitre qu’il est, pour la qualité et la richesse dosée de chacune de ses compositions, «Chaos supreme» est bien une excellente entrée en scène d’Hegemon le conquérant.

note       Publiée le jeudi 17 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Chaos supreme".

notes

Note moyenne        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chaos supreme".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chaos supreme".

bloodyhours › samedi 16 mai 2009 - 22:19  message privé !

bon album tranquille...

Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › vendredi 24 août 2007 - 14:18  message privé !
avatar
ouais, trouvé ça sympa sans plus... ça s'écoute bien, et on demande pas mieux ! Pas si éloigné de l'école Dissection je trouve.
Note donnée au disque :       
blood › vendredi 18 avril 2003 - 13:41  message privé !
Des compos efficaces, mélodiques et brutales à la fois, une impression de fluidité et d'harmonie tout à fait agréable, des musiciens talentueux... C'est pas un incontournable, mais je le réécoute avec plaisir de temps en temps.
Note donnée au disque :       
Emperor Gestahl › jeudi 17 avril 2003 - 18:11  message privé !
très chouette album dans le genre metal épique, puissant et mélodique, pas trop niais, mais pas trop extrême non plus............... La voix criarde est assez banale, pour la voix gutturale, me souviens plus, (donc sûrement banale aussi, lol), mais les compos sont bonnes... bref, bon album. pas écouté le suivant...