Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEmerson, Lake & Palmer › Brain salad surgery

Emerson, Lake & Palmer › Brain salad surgery

5 titres - 45:06 min

  • 1/ Jerusalem (2:45)
  • 2/ Toccata (7:22)
  • 3/ Still... You Turn Me On (2:52)
  • 4/ Benny the Bouncer (2:21)
  • 5/ Karn Evil 9 (29:46)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Advision Studios, Londres, Angleterre, 1973

line up

Greg Lake (chant, guitare, basse), Carl Palmer (batterie, percussions), Keith Emerson (piano, claviers, orgue)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Voilà le disque le plus gutsien d'Emerson, Lake and Palmer. Le seul d'ailleurs. Ce disque n'est pas un disque, c'est un monstre, une entité abjecte et glaciale dont les râles de terreurs se déclinent en autant d'arpèges et de gammes de claviers, orgue, piano électrique, Moog et synthétiseurs. La panoplie au grand complet. "Brain Salad Surgery", c'est une image fulgurante ; celle de sa pochette dessinée de main de maître par H.R.Giger et qui génère instantanément effroi et fascination. C'est aussi son titre phare, le morceau de résistance de vingt neuf minutes et des poussières, j'ai nommé "Karn Evil 9" dont la progression thématique demeure presqu'imperceptible tant son découpage semble couler de source (mais quelle source ?). Si ce n'est "Benny the Bouncer" qui vient encore tout gâcher, ELP nous livrait ici son album le moins dissipé, c'est à dire le plus consistant. Tout avait bien commencé avec un solennel "Jerusalem" qui nous permet de rentrer dans ce disque comme s'il s'agissait d'une marche funèbre. "Toccata", adaptation très libre et pour une fois très inspirée d'une pièce contemporaine, en l'occurence celle du quatrième mouvement du premier concerto pour piano d'Alberto Ginastera, nous plongeait à grand coup de fracas, d'échos et de dissonances multiples dans une vision cauchemardesque et glaciale d'un enfer mécanique dépeint par le trio. C'est aussi ce qu'il s'emploiera à faire dans "Karn Evil 9", non sans au préalable avoir fait un détour par une pause acoustique ("Still...You Turn Me On"). Greg Lake y retrouve son compère du King Crimson originel, le parolier Pete Sinfield qui, sans être en toute grande forme, sert néanmoins au trio baroque sur un plateau d'argent son texte le plus fou sur des lendemains peu glorieux sous air d'apocalypse bio-mécanique. Cette lutte entre chair (le côté organique représenté par la rutilence des percussions de Carl Palmer) et acier (le côté mécanique prôné par les claviers) est la clef de voûte de ce disque à l'aura maléfique manifeste.

note       Publiée le samedi 12 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Brain salad surgery".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Brain salad surgery".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Brain salad surgery".

Procrastin › samedi 25 février 2017 - 12:39  message privé !

Gros trip aujourd'hui sur karn evil 9, bien kitch à souhait mais quand même bien bon. Et putain, y'en a des qui claironnent à tort et de travers.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › dimanche 13 mars 2016 - 17:01  message privé !

ah faut pas le commander il faut le sortir des bac a soldes, il encombre partout. desole on a pas ete tres respecteux, perso je garde l'essentiel de ma chaleur humaine pour les bons musiciens (selon moi) qui ne creche pas a santa monica. et puis la on s'echauffe juste, on attend fryer pour un debat sur les armes a feu aux us.

zugal21 › dimanche 13 mars 2016 - 16:33  message privé !

Marrant... J'ai commandé ce disque la veille de sa mort. Enfin, sinon, bref : y a ici des posts un poil moqueurs, que je trouve de pas très bon aloi. Un type qui se tire une balle dans la tête, c'est pas très risible, vu d'ici.

snooky › dimanche 13 mars 2016 - 07:47  message privé !

J'ai jamais vraiment aimé ELP , à part quelques morceaux de ci , de là ! Et c'est pas aujourd'hui que ca va changer ! Emerson avait du talent , certes , mais il en faisait des tonnes ! Et certains albums sont à bailler d'ennui !

Klarinetthor › samedi 12 mars 2016 - 22:01  message privé !

Il a sans doute enfin realisé la valeur de son oeuvre, je dis ca,... Hallucinant le nombre de punk du dimanche qui lui rendent hommage. Les gens sont toujours parfaits quand ils clamsent