Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath In June › The guilty have no past

Death In June › The guilty have no past

cd • 12 titres

  • 1State laughter
  • 2Heaven street (MkII)
  • 3All alone in her nirvana
  • 4Nation
  • 5In the night time
  • 6We drive east
  • 7Holy water
  • 8Heaven street
  • 9The guilty have have no pride
  • 10Till the living flesh is burned
  • 11Nothing changes
  • 12Black radio

informations

enregistré entre 1981 et 1983

le LP original est titré 'The guilty have no pride'.

chronique

Cette sulfureuse pochette n’est rien de moins que celle du premier album de Death in June, ici réutilisée pour cette compilation groupant le LP en question ainsi qu'une poignée de morceaux tirées des singles l'accompagnant. Ceux qui ne connaissent que les travaux des dix dernières années de la bande à Douglas Pearce risquent d’avoir un choc à son écoute. Rien à voir avec le dark-folk industriel martial d’aujourd’hui. Le Death in June d’alors (composé outre Douglas, de Tony Wakeford, futur leader de Sol Invictus et de Patrick Leagas qui fondera Sixth Com) propose une musique bien plus proche d’un rock gothique aux sonorités typiques de la première vague post-punk du genre. Certes, on retrouve déjà quelques touches martiales comme l’emploi de clairon, de roulements de tambours et de l’usage de quelques grosse caisses ; ajoutez à cela, et c’est plus surprenant, une touche d’expérimentation électronique. J’aime personnellement beaucoup cet album et cette première époque de Death in June. Ce mélange gothique/cold wave et new wave martiale sied à merveille au timbre grave de Douglas ou au chant du jeune Wakeford et les compositions ont cette simplicité urgente et efficace représentative de l’ère post punk; on pense éventuellement à une lointaine filiation avec Joy division. Son et production correspondent aux critères de l’époque mais me semblent ajouter un plus à l’atmosphère générale, une telle musique ne nécessitant pas d’arrangements trop propres qui en trahiraient l’esprit. Qui pouvait à ce moment-là se douter du parcours du groupe, véritable inventeur du dark folk ?

note       Publiée le vendredi 11 avril 2003

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The guilty have no past" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The guilty have no past".

notes

Note moyenne        28 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The guilty have no past".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The guilty have no past".

zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

On pourrait parler de Power Trio. J'en aime les trois voix alternées, bien distinctes. Et à part ça, quoi ? " Basically, Joy Division with trumpets " .

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Après Crisis, c'est au tour du back-catalog de DiJ de me laisser circonspect. Je me suis procuré la compilation "Lesson 1: Misanthropy" pensant mettre la main sur des enregistrements demos/repet de la vieille époque, pour au final me retrouver sur une tracklist vaguement similaire à ce "Guilty Have No Past". Les morceaux des 2 singles sont présents, comme ici. Les morceaux de "Guilty Have No Pride", mais pas tous (?) contrairement à ici. Des morceaux de Burial inutiles, comme ici (mais pas les mêmes). Et 2 titres en versions alternatives, l'un très bon (Black Radio) l'autre plus dispensable. Quel intérêt de presser des copies de cette compilation obsolète, je ne comprend pas... Et ce n'est certainement pas le DVD de la "Réunion" des membres originaux qui va changer la donne : 2 titres donnés lors d'un rappel et au lit. 7 minutes pressés sur un DVD, eh bien... Bref, compilation à éviter et lui préférer celle chroniquée ici.

Note donnée au disque :       
ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Le live est intéressant car c'est brut , un peu bordélique , un peu noisy , on sent bien l'énergie du groupe, un témoignage de l'époque , comme sur "Christine The Lizard" qui est en fait "Rain of Despair".

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Mon édition possède aussi un CD live, Night and Fog je crois. Pas la même époque mais un bon témoignage en concert finalement (j'avais pas trop aimé à la première écoute).

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Un petit 5 pour cette compilation des premiers travaux de DiJ. En prenant chaque titre individuellement c'est juste bien (bon il y a des exceptions comme l'excellent Heaven Street par exemple), mais l'ensemble à une classe certaine et un caractère bien à lui. Pas dit que j'aurai été aussi indulgent avec le MLP d'origine, In The Night Time étant de loin ma pièce favorite du disque.

Note donnée au disque :