Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath In June › The guilty have no past

Death In June › The guilty have no past

  • 1988 • Nero BAD VC CD 3 • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1State laughter
  • 2Heaven street (MkII)
  • 3All alone in her nirvana
  • 4Nation
  • 5In the night time
  • 6We drive east
  • 7Holy water
  • 8Heaven street
  • 9The guilty have have no pride
  • 10Till the living flesh is burned
  • 11Nothing changes
  • 12Black radio

enregistrement

enregistré entre 1981 et 1983

remarques

le LP original est titré 'The guilty have no pride'.

chronique

Cette sulfureuse pochette n’est rien de moins que celle du premier album de Death in June, ici réutilisée pour cette compilation groupant le LP en question ainsi qu'une poignée de morceaux tirées des singles l'accompagnant. Ceux qui ne connaissent que les travaux des dix dernières années de la bande à Douglas Pearce risquent d’avoir un choc à son écoute. Rien à voir avec le dark-folk industriel martial d’aujourd’hui. Le Death in June d’alors (composé outre Douglas, de Tony Wakeford, futur leader de Sol Invictus et de Patrick Leagas qui fondera Sixth Com) propose une musique bien plus proche d’un rock gothique aux sonorités typiques de la première vague post-punk du genre. Certes, on retrouve déjà quelques touches martiales comme l’emploi de clairon, de roulements de tambours et de l’usage de quelques grosse caisses ; ajoutez à cela, et c’est plus surprenant, une touche d’expérimentation électronique. J’aime personnellement beaucoup cet album et cette première époque de Death in June. Ce mélange gothique/cold wave et new wave martiale sied à merveille au timbre grave de Douglas ou au chant du jeune Wakeford et les compositions ont cette simplicité urgente et efficace représentative de l’ère post punk; on pense éventuellement à une lointaine filiation avec Joy division. Son et production correspondent aux critères de l’époque mais me semblent ajouter un plus à l’atmosphère générale, une telle musique ne nécessitant pas d’arrangements trop propres qui en trahiraient l’esprit. Qui pouvait à ce moment-là se douter du parcours du groupe, véritable inventeur du dark folk ?

note       Publiée le vendredi 11 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The guilty have no past".

notes

Note moyenne        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The guilty have no past".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The guilty have no past".

Hazincourt › samedi 4 juin 2016 - 18:22  message privé !

à la base ça fait parti des premières éditions cd de Death in June avec Corn Years et Cathedral of Tears qui sont des sortes de compilations. donc "The guilty have no past" regroupe "The guilty have no pride" (qui était un lp 7 titres) + un 45t "State Laughter" + maxi "Heaven Street".

Dead26 › samedi 4 juin 2016 - 17:43  message privé !

C'est quoi le délire d'avoir transformé le Past en Pride avec un ordre différent dans les titres, c'est juste pour la ré-édition ?

Note donnée au disque :       
zugal21 › mardi 14 octobre 2014 - 11:05  message privé !

Je me suis permis le tag "ouverture qui tue"

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › lundi 16 décembre 2013 - 19:43  message privé !

L'avais déjà écouté il y a un petit moment, ressorti aujourd'hui et ça a été la claque, vraiment superbe. "Nation" est monstrueux.

Note donnée au disque :       
godofroid › lundi 30 septembre 2013 - 19:33  message privé !

ah heaven street. les 2 meilleurs DIJ et SOL sont leurs 1ers mini lp