Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCrown Of Jesus › Tales from the pit

Crown Of Jesus › Tales from the pit

cd • 9 titres

  • 1Paradise
  • 2The suffering pit
  • 3Trail of tears
  • 4Immaculate
  • 5Dead eyes
  • 6Guardian angel
  • 7Sono l'antichristo
  • 8Secret revenge
  • 9Restricted books

enregistrement

Dion Fortune Studio, Allemagne

line up

Frank Blumenhofen (musique), Frank Michatz (chant)

remarques

chronique

Au début des années 90 alors que le rock gothique anglais, principale référence en la matière, commençait à s’essouffler suite au manque de relève, les regards gothiques se braquèrent soudain vers l’Allemagne où un duo du nom de Das Ich sortait un album génial, entièrement électronique et pourtant on ne peut plus sombre. Suite à ce coup de maître, un certain nombre de musiciens reprenant la formule du duo (un chanteur et son complice aux claviers) s’engouffrèrent dans la brèche. Parmi eux, ‘Crown of Jesus’, projet éphémère qui dura le temps d’un mini cd et d’un album, ‘Tales from the pit’. Sombre dans ses atmosphères, il inclut des sonorités et des structures assez typiques de l’époque ; je veux dire par là que l’on sent que le but est avant tout de produire de la musique glauque et non de faire danser les foules. Pas de ‘boum boum’ technoide comme chez les trois quarts des groupes teutons actuels mais des efforts pour tisser des ambiances. Percussions lourdes et hachées, samples angoissants, rythmique electro pas trop rapide, sonorités obscures, touches symphoniques et une voix sombre tantôt caverneuse (‘Immaculate’) tantôt plus désespérée (‘Guardian angel’), pour des mélodies efficaces et des atmosphères suffisamment noires pour être crédibles font de ce ‘Tales from the pit’ un album fort acceptable. Certes, la musique de ‘Crown of Jesus’ n’a pas de quoi révolutionner l’histoire de la musique mais l’ensemble est très réussi avec quelques perles, notamment une reprise de ‘Sono l’antichristo’ de Diamanda Galas où nos deux lascars ont carrément conservé la voix de la diva qu’ils habillent avec talent de leurs climats électro dark. A l’écoute de ce genre de disques, on se sent nostalgique de l’époque où l’ Allemagne possédait une scène goth réellement intéressante aujourd’hui complètement récupérées par les grosses maisons de disque…

note       Publiée le jeudi 10 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tales from the pit".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tales from the pit".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tales from the pit".