Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMephisto Walz › The eternal deep

Mephisto Walz › The eternal deep

cd • 13 titres

  • 1Alle in Asche
  • 2Tangia
  • 3Dear familiar phantoms
  • 4Der Sack
  • 5Drowning like the garden
  • 6Nicole
  • 7Painted black
  • 8Facade (closet of faces)
  • 9I wanna be your dog
  • 10Silent thunder
  • 11The eternal deep
  • 12Porcelain gods
  • 13Aboriginee requiem

line up

Bari-bari (guitare, basse, batterie, synthés, chœurs), William Faith (batterie, basse), David Glass (batterie), Stevyn Grey (batterie, basse), Johann Schumann (basse), Christianna (chant)

remarques

présence de David Glass (Christian death) et William Faith (futur Faith and the Muse)

chronique

Après 'Terra regina' premier cd de la nouvelle 'formation' de Mephisto Walz, ‘Eternal deep’ n’est pourtant pas à proprement parler un nouvel album. Explication : Bari-Bari, l’homme à la base du projet, a recruté la première mouture de son groupe en Allemagne. Les titres de cette époque disponibles sur ‘Crocosmia’ et ‘Early recordings’ couvrent la période 1985-88. Pour une raison que j’ignore, Bari-Bari est ensuite retourné s’établir définitivement aux USA sans les autres membres. Ayant rassemblé de nouveaux musiciens (dont William Faith qui créera plus tard Faith and the Muse) et une chanteuse, il a retravaillé d’anciens morceaux et composé de nouveaux. Ainsi ‘Alle in Asche (paru sous le titre de ‘Spoken word’ sur Crocosmia), ‘Aboriginee requiem’, ‘Porcelain gods’, ‘Der Sack’, ‘Nicole’, ‘Painted black’ datent de l’époque ‘allemande’ et sont ici réinterprétés avec le chant féminin de Christianna. Les chansons ‘Tangia’, Drowning like the garden’ (sous le titre de ‘Stacotto’) et ‘Dear familiar phantoms’ étaient également déjà présentes avec sa voix sur ‘Crocosmia’. Ajoutez à cela une reprise du ‘I wanna be your dog’ de Iggy and the Stooges et du ‘Silent thunder’ de Christian death et un nouveau morceau ‘Facade’. Musicalement, Mephisto Walz reste fidèle à sa ligne, à savoir un death rock à la Chrisitian death avec rythmique lourde et guitares grinçantes assez efficace. Un album plaisant même s’il n’est pas le plus indispensable dans la discographie du groupe et qu'on peut s'interroger quant à sa réelle utilité...conseillé à ceux qui ne possèderaient pas les albums de la première époque (Crocosmia, Early recordings)

note       Publiée le mercredi 9 avril 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The eternal deep".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The eternal deep".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The eternal deep".

Richard › samedi 3 mars 2018 - 07:36  message privé !

Petite rectification...le temps a fait son affaire..." Scoundrel " n'a à l'évidence pas la puissance des titres avec Christianna, mais en comparaison de " New Apostles ", il se défend quand même bien...Une nette préférence pour les deux titres chantés par Myriam Galvin et pour " Rabies" qui se termine sur la mélodie de Frère Jacques...

Note donnée au disque :       
Richard › mercredi 14 juin 2017 - 05:35  message privé !

Le départ de Christianna n'est peut-être pas innocent dans mes déceptions répétées. Il y avait comme une osmose, je trouve, entre les deux. D'ailleurs, " Insidious" leur dernier album est pour moi (et de loin) le meilleur de Mephisto Walz. Depuis " IIrd incarnation ", c'est à mon goût une affaire bien différente . Quelques titres qui se détachent mais plus cette symbiose qui créait ces belles pièces abrasives :)

Note donnée au disque :       
Twilight › mardi 13 juin 2017 - 08:00  message privé !
avatar

Pas d'accord sur le dernier que je trouve vraiment bon, sans toutefois atteindre les standards des débuts. Chronique bientôt ^^

Richard › mardi 13 juin 2017 - 05:55  message privé !

Bari-Bari, il faut vraiment raccrocher maintenant ! Le dernier Mephisto Walz vient juste de sortir et comment dire..."Scoundrel" ne restera assurément pas dans les mémoires...C'est encore plus criant à l'écoute de " The Eternal Deep". Elle est bien loin cette flamme qui animait ce death rock hautement mélodique. Dommage.

Note donnée au disque :       
MightyJayM › samedi 6 novembre 2004 - 20:59  message privé !
Les reprises de ces anciennes versions peuvent paraître palottes au premier abord, mais force est de constater que les réappropriations des morceaux par la nouvelle formation dégagent un capacité mélodique plus importante qu'aux débuts, contribuant à rendre les compos plus étherées (mais pas légères, attention). Un bon disque de synthèse même si pas indispensable.
Note donnée au disque :