Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWTom Waits › Nighthawks at the diner

Tom Waits › Nighthawks at the diner

  • 1975 - Asylum, 7559-60620-2 (1 cd)

18 titres - 73:55 min

  • 1/ (opening intro) 2.59 - 2/ Emotional weather report 3.43 - 3/ (intro) 2.18 - 4/ On a foggy night 3.49 - 5/ (intro) 1.55 - 6/ Eggs and sausage (in a cadillac with susan michelson) 4.13 - 7/ (intro) 3.22 - 8/ Better off without a wife 3.53 - 9/ Nighthawk postcards (from easy street) 11.27 - 10/ (intro) 0.55 - 11/ Warm beer and cold women 5.21 - 12/ (intro) 0.48 - 13/ putnam county 7.34 - 14/ Spare parts I (a nocturnal emission) 6.23 - 15/ Nobody 2.49 - 16/ (intro) 0.41 - 17/ Big joe and phantom 309 6.30 - 18/ Spare parts II and closing 5.14

enregistrement

Production et son par Bones Howe pour Mr. Bones productions. Inc. Enregistré live aux Record Plant et Wally Heider Recording, les 30 et 31 juillet 1975.

line up

Pete Christlieb (Ténor sax), Jim Hughart (upright bass), Tom Waits (voix ; piano sur «warm beer…, eggs and sausage, better off without…, putnam… et nobody ; guitare sur «On a foggy night et Big joe… »), Mike Melvoin : Piano sur «Emotional…, On a foggy night, Nighthawk…, Sapre parts I et II ; electric piano sur «Eggs and sausage, Putnam…, better off without…, et warm beer… » ) ; Bill Goodwin (batterie)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
un peu bluesy quand même...

Après avoir affirmé un peu plus son penchant pour le rythme et la chaleur jazz avec «The heart of Saturday night», Tom Waits, comme pour en finir avec le piano bar et avant un premier «petit changement», s’offre une sorte de tournée de jazzman… confidences en musique avec humour et impudeur, impro et délires verbaux au bord du scat, public hilare ou scotché par le groove… tandis que le piano roule, que la batterie balance et que la walking basse fait sa loi, Tom Waits raconte sa vie avec détails poilades et génie du phrasé. Ambiance club, interludes monologues, moments forts musicaux et creux de solitude nocturne : il nous ballade à coup de jazz et blues, nous fascine sans conteste par son flot plein de feeling. On l’entend demander un cendrier… allumer une cigarette, boire un coup… on voit son visage, ses malices, ses grimaces et même lorsqu’on ne saisit pas tous les mots, leur flot plein de saveurs, nuances et virtuosité, ainsi que le délire manifeste dans lequel se veut l’artiste continuent de captiver. De ses confidences d’onaniste noctambule dans l’intro de «Better off… » à la beauté mélodique de la chanson elle-même, Tom Waits maîtrise, authentique néanmoins, passe par tous les stades de la vie solitaire, ses instants de joies désespérées comme ses désespoirs sans joie. «Nighthawks… » est l’occasion de laisser le grand Tom vous faire faire la tournée des bars, des endroits qu’il connaît, des recoins de l’alcool et de la clope… et de vous faire bien marrer au milieu de cette errance qui ne lui déplaît pas.

note       Publiée le dimanche 6 avril 2003

partagez 'Nighthawks at the diner' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nighthawks at the diner"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nighthawks at the diner".

ajoutez une note sur : "Nighthawks at the diner"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nighthawks at the diner".

ajoutez un commentaire sur : "Nighthawks at the diner"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nighthawks at the diner".

Potters field › vendredi 22 mai 2009 - 11:00  message privé !

tour à tour beau, émouvant, drôle. parfois les trois en même temps et d'autres fois plus encore. celui avec lequel j'ai découvert le bonhomme, et oui mon préféré de sa disco.

Emperor Gestahl › jeudi 6 avril 2006 - 21:43  message privé !
un jour je l'écouterai convenablement, au casque, pour essayer de capter ce qui se dit vraiment, mais a priori c'est un de ses disques les plus chiants sur le plan musical... euh je veux dire: "moi j'aime pas tellement".
deckard.cain › dimanche 2 novembre 2003 - 17:29  message privé !
mouais j'adore ce disque , mais le problème vient de la langue anglaise que je ne maitrise pas encore assez pour comprendre tout ce qui ce dit dans ce bar à l'ambiance tuberculeuse lol. c'est tout de meme tres agréable à l'écoute
Tomas Chatterton › samedi 1 novembre 2003 - 21:52  message privé !
Putain c'est fou comme ce disk donne envie d'aller faire la tounee des bars ... Aller hop direction "Le Grand Bleu" .
Note donnée au disque :       
Rastignac › mardi 7 octobre 2003 - 21:18  message privé !  Rastignac est en ligne !
avatar
L'arbre à palabres de Tom Waits...et le blues. Ce disque est un condensé de tripot enfumé. Encore un concert que j'ai raté...
Note donnée au disque :