Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Provenance › Still at arms length

The Provenance › Still at arms length

  • 2003 • Scarlet SC 056-2 • 1 CD

8 titres

  • 1/ Climbing ideals 6.28
  • 2/ Tearful, bitter, broken 5.25
  • 3/ Carousel of descent 7.36
  • 4/ The andbeg experience 5.24
  • 5/ Mimic 4.46
  • 6/ At random choose 6.29
  • 7/ World of hurt 7.23
  • 8/ At arms length

enregistrement

This record was distilled at Oral Majority Recordings by Roberto Laghi, assisted by Hans Asteberg, June 7th and July 2nd 2002.

line up

Emma Hellström ; (voix, hammond, claviers et flûte) ; Tobias Martinsson (voix et guitares) ; Joel Lindell (Batterie et voix additionnelles) ; Joakim Rosen (Guitares lead) ; Jonnie Täll (basse) / sur Carousel of descent : Roberto Laghi (Guitares orientales) ; hans Asteberg (Kashmir strings)

remarques

chronique

Styles
metal
metal extrême
Styles personnels
death/heavy metal atmosphérique

Même motif, même punition : j’ai envie de recopier ma chronique de leur premier album pour ce «Still at arms length», tant les composantes et défauts sont les mêmes, ainsi que les qualités. Mais il faut reconnaître que, maturité aidant, ce deuxième album arrive au stade de très bon disque. Les ambiances sombres et mélancoliques du groupe sont plus fines, les structures quasiment parfaites, la production affirme un son propre au groupe et en cohérence absolue avec la musique pratiquée : toujours ce plurimetal death, heavy et atmosphérique, aux poignets folk et aux passages d’ambiances de plus en plus réussis. L’instrumentale montre ainsi le groupe sous son jour le plus intéressant et personnel, entre atmosphère et rêve, mélancolie et ténèbres. Le reste souffre toujours selon moi de ce « pioché à droite à gauche », mais on sent désormais sans ambiguïté que le groupe est sincère et pratique la musique qui lui tient à cœur, peu importe la révolution. Et ce mélange, il en font une vraie musique, une vraie patte, entre les chants extrêmes et clairs de Tobias, Emma sœur d’Anneke et qui s’en sort très bien, autant de par son chant que par son clavier multiforme, hammond toujours, piano et violon, et une inclination nouvelle pour le synthétique atmosphérique qui contribue à rendre ce deuxième album plus intéressant, complet et cohérent. Plus riche, plus cohérent, peut-être un peu plus personnel car plus abouti, «Still at arms length» est aussi moins présomptueux, les envolées sont moins tragédiennes et soudain plus sincères, un album moins démonstratif, car les choses sont à leur place, et ne viennent plus juste montrer l’éclectisme du propos. Pas de doute, The Provenance est un bon groupe et sa musique en ravira plus d’un. Metal sombre et atmosphérique, alternance des voix, des degrés de violence, mélodies tempérées et fines… du bien bon boulot... à consommer tout de même avec modération.

note       Publiée le samedi 29 mars 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Still at arms length".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Still at arms length".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Still at arms length".

Icare › mercredi 11 octobre 2006 - 16:12  message privé !
tres bon album ac un grand travail de compos et darrangements, une musique, sombre intelligente et complexe, et une tres bonne complémentarité ds les vocaux! Ca peut parfosi sonner un peu "patchwork" ac certeins parties deja entendues, ms bon, ce ki compte c ke ca touche lauditeur... et la c le cas, assurément, du moins en ce ki me concerne!
Note donnée au disque :       
nepenthes › mardi 19 juillet 2005 - 11:57  message privé !
Excellent album dans le style, avec le brin d'originalité qui fait la différence.
Note donnée au disque :       
fracture › mardi 14 juin 2005 - 08:11  message privé !
Je ne connais pas les deux premiers albums du groupe, mais leur dernier qui est chroniqué chez Progressia est tout simplement excellent... Leur meilleur? Attendons la chronique de Sheer-Khan pour en juger... ;o)
Trendy › dimanche 4 mai 2003 - 14:31  message privé !
Du tout bon dans son genre.
Note donnée au disque :